Suisse

05. Juni 2019 09:31; Akt: 05.06.2019 10:44 Print

Recycler le CO2 de l’océan pour en faire du carburant

von Pauline Rumpf - Des chercheurs suisses et norvégiens ont imaginé la création d’îles artificielles pour changer la pollution en ressources.

storybild

L'installation serait couverte de panneaux photovoltaïques. (Bild: dr)

Zum Thema
Fehler gesehen?

L’idée semble venue de la science-fiction, et en est encore au stade de la modélisation. Elle est cependant prometteuse, assure la Confédération. Il s’agit de recycler les émissions de CO2 pour en faire du méthanol, à utiliser comme carburant liquide, le tout sur d’immenses îles artificielles au milieu de l’océan.

Le projet comporte de ­nombreux avantages, estime l’équipe de scientifiques issus du Laboratoire fédéral de recherche Empa, de l’EPFZ et des universités de Zurich, Berne et Trondheim (Nor). D’abord le lieu: le dioxyde de carbone est 125 fois plus concentré dans l’eau que dans l’air. L’océan fournirait l’espace considérable requis par cette technologie, «une zone inutilisée qui n’appartient à personne», constate l’Empa dans son communiqué. Une surface de 170 000 km2 permettrait de répondre à la demande mondiale d’énergie pour le transport de marchandises.

L’innovation consiste aussi à produire un carburant liquide, le méthanol, comme ­solution de remplacement pour l’électricité, difficilement stockable et transportable. Le méthanol peut aussi être utilisé pour fabriquer d’autres produits comme les polymères. Une plateforme de démonstration à Dübendorf (ZH) a donné des résultats encourageants.

Le prix d’un tel projet reste un frein: pour un complexe de 70 îles avec un navire, il faudrait investir 80 millions de dollars. Or pour un recyclage de tout le CO2 émis, 170 000 de ces îles flottantes seraient nécessaires.

Kommentarfunktion geschlossen
Die Kommentarfunktion für diese Story wurde automatisch deaktiviert. Der Grund ist die hohe Zahl eingehender Meinungsbeiträge zu aktuellen Themen. Uns ist wichtig, diese möglichst schnell zu sichten und freizuschalten. Wir bitten um Verständnis.

Die beliebtesten Leser-Kommentare

  • Kopec am 05.06.2019 10:25 via via Mobile Report Diesen Beitrag melden

    relatif

    Quand on trouve 1 milliard pour une église 80 millions ça devrait se trouver..

    einklappen einklappen
  • Raph am 05.06.2019 10:52 via via Mobile Report Diesen Beitrag melden

    Toujours la même chose

    L'idée est excellente et permettrait de recycler un bout de notre pollution. Par contre oh mon dieu ça coûte cher mais quand il s'agit de mettre 150 millions pour un joueur de foot la on se pose pas de questions

    einklappen einklappen
  • Sam Fisher am 05.06.2019 10:28 via via Mobile Report Diesen Beitrag melden

    Une paille

    le prix est un frein? 80mio de dollars est une paille, peanuts, même si c'est 80mia. Go go!

    einklappen einklappen

Die neusten Leser-Kommentare

  • Totor am 05.06.2019 16:41 via via Mobile Report Diesen Beitrag melden

    POUR LES CHIFFRES , TRÈS BON MARCHÉ

    Vous n' allez pas me dire que c' une idée des écolos, eux qui sont contre tout sans rien proposer à part les interdits.

  • Bravo à la Technologie am 05.06.2019 16:36 via via Mobile Report Diesen Beitrag melden

    Il n' est plus interdit de Péter

    Super je vais pouvoir garder mon 12 cylindres que j' ai du mettre à l' arrêt cause pollution. Pas mal d' interdits vont passer à la poubelle.

  • PA am 05.06.2019 16:34 via via Mobile Report Diesen Beitrag melden

    lemondéfou

    #si l environnement était une banque, ils l auraient déjà sauvé

  • Tel Le Willy am 05.06.2019 16:24 via via Mobile Report Diesen Beitrag melden

    Classe Swiss quality

    Bravo les suisses!! C'est eux qui polluent le moins et c'est eux qui trouvent les solutions pour les autres qui sont soit trop feignants soit trop vénaux.

  • Sergio am 05.06.2019 16:08 via via Mobile Report Diesen Beitrag melden

    Déplacer le problème

    Ok et une fois le methanol brûlé lors de son utilisation comme carburant, il relâcherait le CO2 qui était dans l'océan dans l'air, c'est ça ? Pas ouf comme idée