Suisse

04 mai 2019 18:32; Act: 04.05.2019 22:17 Print

Sept jeunes scientifiques romands ont été primés

Des prix en espèces d'une valeur totale d'environ 85'000 francs ont été décernés aux meilleurs jeunes scientifiques de Suisse.

storybild

La finale du concours national Science et Jeunesse a eu lieu à la Haute Ecole Technique de Rapperswil. (Photo: Hochschule für Technik Rapperswil)

Une faute?

Sept jeunes Romands ont été primés pour leurs travaux, dont 3 jeunes femmes qui remportent des prix spéciaux, pour leurs travaux lors de la finale du concours national Science et Jeunesse. Au total, 109 jeunes chercheurs ont été récompensés samedi à Rapperswil (SG).

Des prix en espèces d'une valeur totale d'environ 85'000 francs ont été décernés en fonction de la mention obtenue, a indiqué la Fondation dans un communiqué samedi. De plus, 23 prix spéciaux vont permettre aux meilleur(e)s lauréat(e)s de participer à des événements scientifiques internationaux tel que le European Space Camp en Norvège.

Bulgarie et Taïwan

Sur les sept jeunes Romand(e)s finalistes, 2 ont reçu la mention «bien», 4 «très bien» et 1 «excellent». Trois jeunes chercheuses ont de plus reçu des prix spéciaux. Océane Patiny, de Lausanne, a reçu un prix qui lui permettra de représenter la Suisse au concours scientifique européen (EUCYS) à Sofia, Bulgarie.

De son côté, Chloé Mayoraz s'envolera pour Taïwan afin de présenter son travail à un concours pour jeunes scientifiques du monde entier (TISF). Et Nora Irzik, de Fribourg, qui se distingue grâce à son travail sur l'ostéochondrome multiple héréditaire, est invitée à participer à une conférence scientifique de deux jours des Life Sciences Switzerland à l'Université de Zurich.

Lien avec la société

Les thématiques de recherche plurielles que les lauréat(e)s ont choisies montrent les préoccupations qui habitent cette génération de jeunes talents: identifier des bactéries capables de dégrader des micropolluants d'origine pétrolière dans les eaux du lac Léman; comprendre les implications sociales et les composantes médicales d'une maladie rare: l'ostéochondrome multiple héréditaire; fabriquer de A à Z un mécanisme capable de déplacer son centre de gravité pour mettre un objet en mouvement.

Jérémie Aebischer, responsable de projet pour le Concours national, le confirme: «Cette année, il y a beaucoup de projets qui traitent de problématiques qui ont un lien direct avec notre société. (...) C'est très impressionnant de constater toute l'énergie et le travail supplémentaire que les jeunes fournissent pour améliorer leurs travaux qui sont présentés au Concours national.»

Les 91 travaux ont été répartis en 7 domaines de spécialisation, allant de la biologie à la physique en passant pas l'histoire et la littérature. Sur les 109 participants avec autant de jeunes filles (55) que de jeunes hommes (54), 94 étaient issus des écoles de maturité gymnasiales et 15 apprentis des écoles professionnelles.

(nxp/ats)