Médecine

06 janvier 2016 10:41; Act: 06.01.2016 11:21 Print

Si un jumeau a un cancer, l'autre a plus de risques

Une étude montre que le risque de contracter un cancer augmente entre jumeaux, même si le type varie d'une personne à l'autre.

storybild

Photo d'illustration. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Si un jumeau développe un cancer, le risque pour l'autre d'être également atteint d'une forme de tumeur cancéreuse augmente de façon significative. C'est ce qu'indique une étude publiée dans le Journal of the American Medical Association (JAMA).

Ces travaux montrent aussi que des jumeaux développent souvent des types de cancers différents. Cela suggère que dans certaines familles, il existe un risque accru partagé par tous les membres.

Pour cette étude, les auteurs ont examiné les données médicales de plus de 200'000 paires de jumeaux identiques (monozygotes) et fraternels (dizygotes) au Danemark, en Finlande, en Norvège et en Suède, qui ont été suivis sur plus de 30 ans, jusqu'en 2010.

Un cancer a été diagnostiqué chez les deux jumeaux dans 3316 paires. La tumeur était similaire chez 38% des vrais jumeaux et 26% des jumeaux fraternels.

Les chercheurs ont calculé que quand un des deux jumeaux dizygotes est diagnostiqué d'un cancer, son frère jumeau a un risque accru de 37% de développer également une tumeur cancéreuse. Parmi les jumeaux identiques, le risque augmente même davantage, de 46%.

Cancer des testicules

Le cancer des testicules a représenté le plus grand risque pour ces familles: le risque est 12 fois plus élevé pour un jumeau fraternel et 28 fois plus important pour un jumeau identique, précisent les chercheurs.

Vu que les jumeaux fraternels sont génétiquement similaires aux autres frères et soeurs, cette étude suggère un risque accru de cancer dans des familles où un des membres de la fratrie développe la maladie.

L'étude indique également que le risque d'héritabilité du cancer est globalement de 33%, dont 58% pour le mélanome, un cancer agressif de la peau, de 57% pour le cancer de la prostate, 39% pour la tumeur de l'ovaire, 38% pour le rein et 31% pour le sein.

Cette étude, la plus vaste menée sur le cancer et les jumeaux, a été menée par des chercheurs de la faculté de santé publique de Harvard ainsi que des Universités de Southern Denmark et d'Helsinki.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • rudolf le 06.01.2016 13:06 Report dénoncer ce commentaire

    Beware

    C est les gens qui savent vivre s amuser faire la fête et travailler a leur rytme qui ont le moins de cancer ou d autres maladies Crétois Chypriotes Lappons ou autres insulaires les pays néo libéraux ou l on vit le plus mal ont le plus de cas psychiques et de cancer ainsi que les lieux ou les gens vivent sans couche d ozone , la viande est très cancérigène !

Les derniers commentaires

  • rudolf le 06.01.2016 13:06 Report dénoncer ce commentaire

    Beware

    C est les gens qui savent vivre s amuser faire la fête et travailler a leur rytme qui ont le moins de cancer ou d autres maladies Crétois Chypriotes Lappons ou autres insulaires les pays néo libéraux ou l on vit le plus mal ont le plus de cas psychiques et de cancer ainsi que les lieux ou les gens vivent sans couche d ozone , la viande est très cancérigène !