Vaud

16 décembre 2016 04:12; Act: 16.12.2016 17:33 Print

Un drone qui vole presque comme un oiseau

L'EPFL a développé un prototype doté de «plumes», le rendant plus maniable.

Sur ce sujet
Une faute?

Une équipe de l'EPFL a développé un drone inspiré par les oiseaux. Doté de «plumes» pour qu'il puisse voler avec précision, l'appareil a la faculté d'étendre ou de replier ses ailes en vol, ce qui lui permet d'être plus maniable et d'affronter les vents.

Le drone a plusieurs facultés: pouvoir changer son envergure, voler à très grande vitesse et manoeuvrer dans des espaces restreints tout en limitant sa consommation énergétique, indique jeudi l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) dans un communiqué.

Il a été imaginé par l'équipe de Dario Floreano, du Laboratoire de systèmes intelligents de la haute école lémanique. Sa recherche vient d'être publiée dans la revue Interface Focus, éditée par la Royal Society britannique.

Déséquilibre contrôlé

«Les oiseaux transforment radicalement la taille et la forme de leurs ailes, car ils sont composés d'un squelette articulé, contrôlé par les muscles et recouvert de plumes qui peuvent se chevaucher pendant le pliage», explique Matteo di Luca, un membre de l'équipe, cité dans le communiqué.

Pour tourner, les volatiles étendent par exemple l'une de leurs ailes et rétractent légèrement l'autre, créant un déséquilibre contrôlé qui leur permet de tourner.

Doté lui aussi de plumes artificielles, le drone peut les replier et les faire se superposer comme un éventail. Son aile est largement composée de matériaux composites afin de maximiser la force tout en réduisant son poids global.

Nouvelles perspectives

A l'heure où les ingénieurs recherchent encore la solution idéale pour remplacer les ailes et ailerons rigides des avions, ce travail apparaît prometteur, selon Dario Floreano: «Grâce à notre projet d'ailes pliables, nous avons découvert que nous n'avions pas besoin d'ailerons pour aider notre drone à tourner.»

L'appareil ouvre de nouvelles perspectives, relève l'EPFL. Grâce à ses facultés d'adaptation, il pourrait par exemple se montrer très efficace pour progresser à basse altitude, dans un contexte urbain où les vents restent incontrôlables.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Aepfl le 16.12.2016 09:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    yep

    Génial !

  • einstein le 16.12.2016 08:12 Report dénoncer ce commentaire

    ....

    c'est un balai volant quoi

  • Albert Unepierre le 16.12.2016 13:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bof

    Il vole comme un oiseau à hélice, paraplégique qui ne peut pas battre des ailes, ni décoller depuis le sol, alors ? Impressionnant ... ou peut-être pas ... C'est aussi utile que Solar Impulse. Je n'arrive plus à m'en passer.

Les derniers commentaires

  • edlebert le 17.12.2016 11:47 Report dénoncer ce commentaire

    Chasa Juf

    La poste devrait utiliser un drone pour livrer dans des coins perdus d autres entreprises aussi c est plus rentable qu un employé !

  • Albert Unepierre le 16.12.2016 13:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bof

    Il vole comme un oiseau à hélice, paraplégique qui ne peut pas battre des ailes, ni décoller depuis le sol, alors ? Impressionnant ... ou peut-être pas ... C'est aussi utile que Solar Impulse. Je n'arrive plus à m'en passer.

  • C. gaspiere le 16.12.2016 11:35 Report dénoncer ce commentaire

    la loi eux même ne la respecter pas!

    à 4 seconde du film on vois qu'ils sont dans les champs entre la BCU de Dorigny et l'epfl et la route cantonale soit dans l'espace interdit au vol des drones au tour de lsne! et dans l'axe aérien d'approche de laéroport de Blécherettes ! chère schtroumpfs il faut les verbalise et confisque leurs matérielles du délit

  • Nestor le 16.12.2016 09:41 Report dénoncer ce commentaire

    C'est nul

    C'est nul, il existe depuis des années des modèles réduits en forme d'oiseaux avec des plumes qui battebt des ailes et tout et nettement plus réalistes que ceux-ci

  • Vivi Debienne le 16.12.2016 09:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et le bruit?

    Ils silencieux? Parce que y en a marre de ces machins qui tournent sur nos têtes et couvrent le chant des oiseaux (corneilles comprises).