Presse écrite suisse

22 mars 2011 07:53; Act: 22.03.2011 08:31 Print

«20 minutes», le quotidien le plus lu

Des milliers de lecteurs lâchent la presse écrite en Suisse romande. Malgré une baisse du nombre de ses lecteurs liée à une diminution de son tirage, 20 minutes reste le quotidien romand le plus lu.

storybild

En Suisse alémanique, les journaux résistent mieux à cette érosion. (Photo: Keystone)

Une faute?

Avec 23'000 lecteurs en moins, le quotidien gratuit «20 Minutes» enregistre la plus forte baisse en Suisse romande, en chiffres absolus. Un tirage ramené de 240'000 à 210'000 exemplaires explique cette baisse. Il reste cependant le journal le plus lu avec 472'000 personnes, selon l'enquête menée entre septembre 2009 et septembre 2010 et publiée mardi à Zurich par l'institut Recherches et études des médias publicitaires (REMP).

Payants

Du côté des payants, «24 heures» encaisse une perte de 9000 fidèles (222'000) par rapport à la précédente enquête conduite entre avril 2009 et avril 2010. Suivent «Le Temps», qui perd 8000 lecteurs (139'000, lecteurs de Suisse alémanique compris), et «La Tribune de Genève» 7000 (134'000).

Le tableau n'est pas plus rose pour les quotidiens régionaux, à part «Le Nouvelliste», qui réussit à se maintenir à 115'000 assidus. Tous les autres plongent: «La Liberté» perd 6000 lecteurs (95'000, Suisse alémanique comprise), le quotidien économique et financier «L'Agefi» (11'000) et «L'Impartial» (38'000) en comptent 5000 de moins, «L'Express» 2000 (55'000), tout comme le «Quotidien jurassien» (44'000) et «La Côte» (20'000).

Le «Journal du Jura» est crédité de 1000 lecteurs de moins (29'000, Suisse alémanique comprise). L'audience du tri-hebdomadaire du sud fribourgeois «La Gruyère» baisse de 3000 lecteurs (31'000).

La situation est meilleure pour «Le Courrier», qui voit son lectorat augmenter de 1000 unités (26'000). Quant au «Matin», il reste le quotidien payant préféré des Romands et affiche 13'000 lecteurs de plus (264'000). La progression est quasi identique pour «Le Matin Dimanche» avec 12'000 lecteurs supplémentaires: il en compte désormais 523'000.

Suisse alémanique

La presse alémanique résiste un peu mieux à l'érosion du lectorat qui touche la Suisse romande. Son titre phare, le «Blick», ne perd que 5000 lecteurs. Vu la marge d'erreur, on peut quasiment parler de stabilité pour le journal payant le plus populaire du pays avec ses 623'000 adeptes.

La «Berner Zeitung» (»Bund» inclus) compte 10'000 lecteurs en moins (352'000), la «Mittelland-Zeitung» 12'000 (382'000) et la prestigieuse «Neue Zürcher Zeitung» en perd même 19'000 (287'000). La «Basler Zeitung» se maintient à 175'000 lecteurs, tandis que le «Tages-Anzeiger» progresse de 5000 (477'000) et la «Neue Luzerner Zeitung» de 3000 (270'000).

Du côté des gratuits, «20 Minuten» gagne des fidèles, contrairement à son pendant francophone: il en compte 34'000 de plus et arrive à 1,352 million. «Blick am Abend» fait encore mieux avec un bond de 109'000 unités pour s'établir à 604'000 lecteurs.

Périodiques

Côté périodiques, «Bilan» perd 6000 lecteurs (101'000) et «L'Hebdo» 3000 (215'000). En revanche, «L'Illustré» (363'000) et le magazine de la consommation «Bon à Savoir» (396'000) en gagnent chacun 12'000. «TV8» affiche une hausse de 10'000 lecteurs (258'000), «Edelweiss» 3000 (96'000).

La photo de famille serait incomplète sans le marché, devenu très concurrentiel, des journaux dominicaux alémaniques. La situation y est très partagée: outre le «SonntagsBlick», qui caracole en tête avec ses 873'000 lecteurs (3000), deux autres, les plus petits, connaissent une hausse de leur lectorat (»Zentralwschweiz am Sonntag» et «Südostschweiz am Sonntag») alors que les trois restants en perdent.

Il s'agit des trois plus grands derrière le «SonntagsBlick»: la «SonntagsZeitung», la «NZZ am Sonntag» et «Sonntag».

Enfin, en Suisse italienne, le «Corriere del Ticino» perd 8000 lecteurs (115'000). Il est suivi du «Giornale del Popolo» avec 1000 lecteurs de moins (52'000). «LaRegione Ticino» remonte en revanche la pente avec 4000 lecteurs en plus (107'000).

L'étude MACH Basic 2011-1 prend en compte près de 400 titres de la presse suisse. Pas moins de 23'767 personnes, choisies au hasard, ont répondu au questionnaire qui leur était soumis.

Il en ressort que 90,6% de la population suisse de plus de 14 ans lit plus ou moins régulièrement un journal et 90,4% un magazine. Ces valeurs sont restées «étonnamment stables» au cours des dix dernières années, selon l'Institut.

Par journal, ces résultats donnent une tendance. Vu la marge d'erreur, plus importante pour les petits, il faut cependant les appréhender avec prudence.

(20 minutes/ats)