Le skateur fou

03 juin 2011 13:41; Act: 03.06.2011 16:02 Print

«Avec mes plaies, je ressemble à Terminator»

par Adrian Müller/cga - Dominic Emmenegger, le skateur suisse qui a affolé l'Australie en roulant avec sa planche sur l'autoroute se confie. Il raconte pourquoi les Japonais le prennent pour un mafioso.

storybild

Le «fou roulant» a fait la une des médias australiens.

Sur ce sujet
Une faute?

Le skateur de 21 ans, qui a roulé à 60 km/h sur l'autoroute trois voies du Burnley Tunnel à Melbourne, est tombé et a failli se faire écraser par un camion. Depuis, son histoire a fait le tour du monde. Il se confie à 20 Minuten Online.

Dominic Emmenegger, comment vous sentez-vous?
C'est incroyable. J'ai reçu de très nombreux témoignages de sympathie. Une journaliste japonaise m'a interrogé sur mon tatouage, elle pensait que j'étais membre des Yakuza. Ici, les Australiens sont très sympa avec moi j'ai la chance d'être invité à boire et à manger chez plein de gens et je reçois énormément de cadeaux. Maintenant je vais mettre aux enchères sur Ebay le t-shirt que je portais et je reverserai l'argent pour la bonne cause. Seule la police n'a pas spécialement apprécié, je suis désormais classé comme "homme dangereux".

Vous pouvez parler de chance puisque vous êtes encore vivant. Comment avez-vous vécu cette course de folie?
A un moment donné j'ai perdu le contrôle. Il a fallu environ cinq secondes pour que je m'écrase au sol. Pendant ce temps, j'ai vu le film de ma vie défiler, des images de ma famille et de ma petite-amie. Ensuite je me suis écrasé contre le trottoir et j'ai glissé sur plusieurs mètres. J'ai réussi à esquiver au dernier moment un camion qui arrivait en sens inverse. Maintenant je ressemble à Terminator avec une douzaine de plaies ouvertes. Après l'accident j'ai eu une telle montée d'adrénaline que mes mains ne se sont pas arrêtées de trembler pendant 5 minutes.

Vous avez également mis en danger la vie d'automobilistes?. Êtes-vous toujours aussi fier de vous?
Non c'est la chose que je regrette le plus profondément. Quelques heures après mon passage, huit personnes sont mortes dans un accident dans ce même tunnel. J'ai failli pleurer.

Comment la police a réagi après votre course folle?
J'ai dû attendre plus de cinq heures en cellule avant de pouvoir partir du commissariat. En en sortant, une vingtaine de caméra m'attendaient. Je dois repasser tous les jours au poste de police jusqu'à la fin juin. Ensuite je rentrerai sans doute en Suisse. Je suis à la recherche d'un travail, car je ne suis pas employé d'IBM contrairement à ce qui a été écrit.

Quand remonterez-vous sur un skateboard?
Pour l'instant ma planche est confisquée. Je devrais en obtenir une nouvelle bientôt grâce à mon sponsor. Mais j'ai toujours des douleurs aux articulations et au talon. Maintenant je me concentre sur ma recherche d'emploi.


La vidéo de son passage dans le tunnel: (Source: Youtube)