Vente d'alcool aux mineurs

18 août 2016 15:38; Act: 19.08.2016 13:34 Print

«Difficile de calculer l'âge des clients en pleine vente»

De récents chiffres montrent qu'il est possible pour des mineurs d'acheter de l'alcool et des cigarettes même s'ils doivent montrer leur carte d'identité.

storybild

En Suisse, le taux moyen de vente d'alcool à des mineurs lors de tests était de 29% en 2015. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Les mineurs souhaitant acheter de la bière alors qu'ils n'en ont pas l'âge ne se font pas forcément griller lorsqu'on leur demande leur carte d'identité. C'est ce qui ressort d'un rapport de la chancellerie d'Etat de Soleure.

Près de 500 achats-tests ont été effectués l'an dernier dans le canton afin de s'assurer que les magasins respectent les dispositions relatives à la protection de la jeunesse. Et les résultats sont mitigés: si la vente de tabac et d'alcool aux moins de 16 ans a légèrement baissé, celle d'alcool fort aux moins de 18 ans a augmenté. Pourtant, les caissiers ont été plus nombreux à demander une carte d'identité aux jeunes.

Si l'on regarde les chiffres d'un peu plus près, on constate ainsi que dans 57% des achats-tests, les vendeurs ont demandé à voir une carte d'identité. Malgré cela, de l'alcool a été remis à des mineurs dans 13% des cas. Ce taux s'élève même à 40% pour les ventes de tabac. Une situation similaire a par ailleurs été constatée dans les stations-service où plus de 85% des acheteurs fictifs ont été priés de fournir un document d'identité.

«Ils ne le font pas exprès»

Contactée par «20 Minuten», Nina Waldispühl, experte en prévention auprès de l'office soleurois pour la sécurité sociale, défend néanmoins les vendeurs ayant remis de l'alcool aux jeunes même après avoir vu leur carte d'identité: «Ils ne font sans doute pas exprès de violer les dispositions relatives à la protection de la jeunesse. Nous pensons plutôt qu'il est difficile de calculer l'âge des clients en pleine vente.»

Karin Hegnauer, de la Croix-Bleue Berne, est du même avis. Selon elle, les erreurs de calcul ne sont pas rares dans ce type de situation d'autant plus que les vendeurs sont souvent stressés. «Et parfois, le personnel n'est tout simplement pas habitué à calculer rapidement l'âge d'un client», précise-t-elle. Karin Hegnauer ajoute qu'il existe pourtant des moyens simples pour s'en sortir tels que les calculateurs d'âge ou des tableaux permettant aux vendeurs de connaître l'âge d'une personne en un clin d'oeil. La Croix-Bleue Berne propose d'ailleurs des cours sur cette thématique: «Les leçons ont du succès et correspondent aux besoins des gens.»

Carte d'identité rarement demandée à Genève

Selon les chiffres de 2014 fournis par la Fédération genevoise pour la prévention de l'alcoolisme (FEGPA), une demande de pièce d'identité n'a été formulée que lors de 16,4% des achats-tests effectués dans le canton. Au total, plus de 9 achats-tests avec demande de pièce d'identité sur dix se sont en revanche soldés par un refus de vente. Dans les commerces de consommation sur place, de l'alcool a été remis à des mineurs malgré la demande d'une pièce d'identité dans seulement 7,1% des cas. Ce taux s'élève à 5,6% pour les commerces de vente à l'emporter. Selon Rémy Benoit, chargé de projets pour la FEGPA, les erreurs de calculs «font certainement partie des raisons de vente d’alcool avec demande de carte d’identité». Il note cependant: «Je n’ai pas connaissance d’études qui exploreraient cela et à quel taux.»

Mireille Régis, cheffe de projets prévention auprès de la Croix-Bleue romande, qui effectue des achats-tests dans les cantons de Neuchâtel et de Fribourg, confirme elle aussi qu'il arrive que le personnel calcule mal l'âge selon la date de naissance. Comme la Croix-Bleue bernoise, la section romande propose également des formations au personnel du secteur de l'hôtellerie, de la restauration, des cafés, du commerce de détail ainsi qu’aux organisateurs de manifestation et différents acteurs de vente en festivals.

«Nous effectuons des contrôles internes»

Un petit tour d'horizon auprès des grandes entreprises montre néanmoins que les erreurs de calcul semblent être plutôt un problème qui touche les petits commerces. «Un commerce privé n'a souvent pas des caisses aussi performantes que les magasins appartenant à de grandes chaînes et les structures de contrôle n'y sont pas aussi intenses», confirme Stéphane Ferrara d'Alimentana Shops AG, la firme qui gère les filiales Aperto. Chez Migrolino, Aperto et Coop Pronto, les caisses disposent en revanche toutes d'un calculateur automatique de l'âge.

Les employés de Migrolino sont par ailleurs régulièrement formés pour s'assurer que la protection de la jeunesse soit respectée. «Nous ne vendons pas d'alcool et de tabac aux moins de 18 ans. Lorsqu'un tel produit est scanné, un message s'affiche sur l'écran de la caisse indiquant au vendeur la date minimum que le client doit avoir pour pouvoir acheter le produit. L'employé doit ensuite demander la carte d'identité de l'acheteur avant de lui remettre l'article», explique la porte-parole Stefanie Moser. Lorsqu'un collaborateur ignore ce règlement de manière répétée, il risque d'être licencié, ajoute-t-elle.

Même son cloche chez Coop Pronto où un calculateur d'âge est installé sur chaque caisse. «La limite d'âge est fixée à 18 ans pour l'alcool et le tabac. Notre personnel est régulièrement sensibilisé à cela», confirme la porte-parole Sabine Schenker. Et d'ajouter: «En plus des achats-tests indépendants, nous effectuons de propres contrôles internes.»

Si les caisses des kiosques de la chaîne Valora ne disposent pas d’une fonction de contrôle automatique de l’âge, les employés reçoivent chaque année un tableau leur montrant les différentes limites d'âge en fonction des cantons ainsi qu'une liste de dates leur permettant de voir rapidement quand une personne a 18 ou 16 ans. Jean-Christophe Faré, directeur général des ventes, souligne lui aussi: «Nos employés sont régulièrement formés à ce sujet. Nous effectuons par ailleurs deux visites mystères par année dans chaque filiale.»

Label de protection de la jeunesse

«Notre système de caisse dispose d’une fonction de contrôle automatique de l’âge du client lors de toute vente de tabac ou de boissons alcoolisées», explique finalement Stéphane Ferrara d'Alimentana. Et d'ajouter: «Nous sommes le seul détaillant en Suisse à être titulaire du label officiel de protection de la jeunesse édicté par la croix bleue. Dans ce cadre, l’ensemble de nos collaborateurs sont formés dans chaque point de vente deux fois par an et chaque collaborateur participe à une formation externe d’une demi-journée donnée par la croix-bleue.»

Stéphane Ferrara rappelle aussi: «Malgré des formations régulières ainsi que la fonction de contrôle automatique de l’âge en caisse, personne n'est infaillible. Sous le coup du stress, des erreurs peuvent survenir. Les vendeurs sont des êtres humains et pas des machines».

(kaf/ofu)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Joey Lynossent le 18.08.2016 16:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Difficile de calculer l'âge...

    A la gare d'Yverdon, un vendeur m'a demandé ma carte d'identité pour une bière.... j'ai 42 ans ! J'me suis dit que j'étais bien conservé malgré ma bedaine et mes cheveux gris...

  • Benoît le 18.08.2016 15:51 Report dénoncer ce commentaire

    Afficher la date de naissance

    Du mal a calculer l'âge... il suffit d'afficher sur leur écrans la date de naissance du jour pour avoir 18 ans, par exemple aujourd'hui on afficherait 18.08.1998 comme ça le vendeur voit si la date de naissance est avant ou après et sait directement si mineur ou pas !

  • Cotillon le 18.08.2016 17:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Yaka. , faudrait...

    Que tout ceux qui critiquent viennent faire un stage... Quand on demande la piéce d'identité, on se fait agresser, insulter et j'en passe.... Que la personne est l'âge ou non... La critique est trés facile... On est contrôlé par l'état avec , si on vend , des amendes allant de 500.- à 1500.- et notre place de travail qui gicle et la patente retirée... Donc ... On est sérieux dans notre job... A bon entendeur

Les derniers commentaires

  • nono le 19.08.2016 10:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    date

    à la caisse chez denner . Il a une fenêtre qui vient avec la date. Pas besoin de calcul.

  • Frédéric Courtine le 19.08.2016 09:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un petit poids

    En meme temps quand vous regardez le look de certaine fille de 14 ans maintenant... Elles ont montrent leur forme comme pas possible et elle passe partout... Vive l'éducation

  • Marco Danetti le 19.08.2016 08:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vivent les maths

    Je sais bien que les employés de ses magasins n'ont généralement pas un doctorat mais faut quand même pas pousser... 2016-16? Oh mon dieu il y a trop de monde, trop de pression, j'y arrive pas! On croit rêver.

    • ... ... ... ... le 19.08.2016 19:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Marco Danetti

      non, mais pas mal sont en train de preparer leur master.... tu vois ou je evux en venir petit malin?

    • None le 20.08.2016 11:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @ ... ... .... ........

      Vous êtes vous même en train de faire votre master?? C'est vrai que c'est trop dur de faire une soustraction alors que l'on manipule toute la journée du fric en liquide.... Ça coûte quoi de vérifier une carte d'identité? Trop à réfléchir... Vous êtes un grand malin ça se voit....

    • gusderue le 20.08.2016 13:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @None

      en tt cas, chez vous ca se voit pas...

  • Adele le 19.08.2016 08:17 Report dénoncer ce commentaire

    reflechir

    Si les clients des commerces étaient plus agréables les vendeurs seraient moins stressés

    • None le 20.08.2016 11:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @ Adele

      Et vos clients à vous, dans votre domaine, vous leur exigez d'avoir bon caractère sinon pas de vente? Ça change quoi sérieusement ?? Ils doivent faire leur boulot, la vente d'alcool auprès des mineurs est réglementée par la loi, c'est leur devoir que d'appliquer ce que la loi exige...

  • Simple le 19.08.2016 07:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Idee

    Une carte d'identité différente pour les mineurs ...