Zurich

17 mai 2019 19:05; Act: 17.05.2019 19:05 Print

«Elle a lancé la monnaie sur ma Mercedes»

Une lectrice affirme avoir été insultée par un chauffeur Uber, dimanche à Zurich. Contacté, le conducteur se défend et livre une autre version des faits.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«Je lui ai donné de la monnaie parce que je n'avais plus de billets à la maison. C'est là qu'il a commencé à péter les plombs. Il nous a engueulées et nous a poussées à plusieurs reprises. Il devenait de plus en plus agressif.» E. G., une lectrice de 21 ans, accuse un chauffeur Uber de s'être mal comporté avec elle et sa soeur, dimanche soir à Zurich. Selon elle, la situation a dégénéré parce qu'elle a payé sa course avec de la petite monnaie. La jeune femme a signalé l'affaire au service client et envisage de porter plainte.

«Je ne suis pas une banque»

Un jour après la publication du témoignage de l'Alémanique, le chauffeur en question tient à s'exprimer lui aussi. Et sa version des faits est tout autre: «J'étais choqué en lisant ce que ma cliente me reprochait.» Le quinquagénaire se souvient que les deux Zurichoises sont montées à bord de son véhicule à Oerlikon: «Je leur ai dit dès le départ que selon la réservation elles devront payer en cash. Or une fois arrivées chez elles, elles n'avaient pas assez d'argent liquide sur elles.» Selon le conducteur, une des jeunes femmes est alors montée dans son appartement pour aller chercher de l'argent. Elle ne serait revenue que dix minutes plus tard, les mains remplies de pièces de 20 et de 5 centimes. «Le montant était de 22 francs! Comment je fais pour compter tout ça? Je ne suis pas une banque.»

«J'ai signalé l'affaire!»

Le chauffeur assure que tout le monde s'est rapidement rendu compte que les pièces ne suffisaient de loin pas pour payer la course. «Pour me distraire, elle a donc commencé à jeter la monnaie sur ma Mercedes. Ça a laissé des traces!» Et d'ajouter: «Elles se sont ruées sur moi et ont endommagé ma veste en cuir.» Le quinquagénaire dit être resté relativement calme tout au long des faits et qu'il a fini par repartir sans son argent pour éviter que sa voiture ne subisse encore davantage de dégâts. «J'ai immédiatement signalé l'incident à Uber, photos à l'appui.»

L'entreprise, elle, se contente de dire qu'elle a été mise au courant de l'affaire. Selon une porte-parole, des vérifications sont en cours pour découvrir ce qu’il s'est passé.

(wed/ofu)