Suissesse tuée au Kenya

20 février 2020 10:52; Act: 20.02.2020 21:28 Print

«Elle craignait pour sa vie et devait se cacher»

Une missionnaire bâloise a été violée et étranglée, dans la nuit de mardi à mercredi, à Milimani, au Kenya. Selon un ami, elle vivait dans la peur depuis un moment déjà.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

L.B., une Bâloise de 74 ans, est morte dans d'atroces conditions, dans la nuit de mardi à mercredi, dans la maison qu'elle louait à Milimani. Le corps de la missionnaire a été retrouvé par deux de ses employés. Selon les premiers éléments, la septuagénaire aurait été violée puis étranglée. Le Département fédéral des affaires étrangères confirme la mort d'une Suissesse au Kenya.

Des connaissances de la victime expliquent qu'elle vivait dans une sorte de ferme avec 48 chats, des poules, des chiens et des ânes. C.V., un ami de longue date, raconte: «Je suis dévasté qu'elle ne soit plus là et qu'elle ait dû mourir dans de telles conditions.» Selon lui, L.B. craignait pour sa vie: «Elle n'arrêtait pas de me dire qu'elle devait se cacher parce qu'on voulait la tuer.» Selon lui, ses problèmes étaient liés à la dissolution d'un bar à Nairobi. «C'est pour ça qu'elle se planquait à Milimani, un quartier de Nairobi.»

Enquête en cours

C.V. raconte que la Bâloise est venue s'installer au Kenya par amour. «Quand elle était jeune, elle est tombée amoureuse d'un membre de la tribu Maasaï alors qu'elle était en vacances au Kenya.» Et d'ajouter: «Elle avait hérité de beaucoup d'argent et ne devait pas se soucier de l'argent. Mais leur mariage n'a pas tenu longtemps. Ils ont divorcé après deux ans parce qu'il profitait d'elle. Après deux ans, tout l'argent avait été dépensé.»

Selon la presse locale, un suspect a été arrêté. Aucune autre information n'a été communiquée à son sujet. L'enquête est toujours en cours.

(bz/ofu)