Arnaqué sur internet

05 décembre 2013 09:24; Act: 05.12.2013 14:49 Print

«Heureusement que je n'ai pas enlevé mon slip»

Un Zurichois a été piégé par une belle inconnue sur un site de rencontres. La femme a publié une vidéo le montrant presque nu en train de chatter pour le forcer à lui verser 700 euros (857 francs).

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«J'avais bu quelques bières avant de me connecter à internet», se souvient Daniel*. Le Zurichois de 26 ans a rencontré lundi soir une jeune femme de 24 ans - prénommée Susan - sur le site de rencontres Badoo. L'inconnue lui a raconté qu'elle était à moitié Roumaine et à moitié Anglaise. Elle a également dit qu'elle passait actuellement ses vacances en Suisse chez des proches.

Sondage
Avez-vous déjà été victime de «sextorsion»?
6 %
3 %
3 %
88 %
1389 participants

Rapidement, elle lui a demandé d’enclencher sa webcam pour discuter avec elle via Skype. «Je lui ai dit que je préférais la rencontrer en vrai, mais elle a insisté», raconte le Zurichois qui a fini par obtempérer. «Elle s'est déshabillée et a commencé à se toucher la poitrine. Ensuite, elle m'a demandé d'enlever mes vêtements.» Mais quand la jeune femme a souhaité qu'il ôte son slip, Daniel a refusé de s'exécuter. «Comment je peux savoir que tu ne vas pas publier ces images sur internet?», a alors demandé le Zurichois de plus en plus méfiant.

«C'était honteux!»
A sa grande surprise, «Susan» a fait preuve d'une grande franchise: «Elle ma dit que c'était exactement ce qu'elle allait faire si je ne lui versais pas 700 euros (857 francs). Elle m'a ensuite envoyé des liens YouTube pour me montrer que notre conversation avait déjà été publiée.» Comme le jeune homme de 26 ans n'était pas prêt à débourser le moindre sou, «Susan» est allée encore plus loin. Elle a posté leur chat sur le profil Facebook du Zurichois. «Tous mes amis ont vu la vidéo, c'est vraiment honteux. Heureusement que je n'ai pas enlevé mon slip!» Daniel a fini par porter plainte pour tentative de chantage.

Contacté, le service de lutte contre la criminalité sur internet (Scoci) rappelle que ces cas sont de plus en plus fréquents. Il avait mis en garde cet été les internautes contre ce nouveau type d'arnaque, appelé «sextorsion». Mais, malgré ces efforts, les cas de chantage n'ont pas diminué. Il semblerait que les auteurs de ces arnaques soient des bandes organisées opérant depuis l'étranger.

*Nom connu de la rédaction

(lüs/ofu)