Femme enceinte attaquée

29 mai 2019 08:09; Act: 29.05.2019 08:09 Print

«Il rigolait pendant qu'il me poignardait»

Un quinquagénaire comparaît depuis lundi devant la justice bernoise pour avoir violemment attaqué son ex-compagne enceinte, en juin 2016, à Nidau (BE). Son épouse avait survécu, mais pas son enfant.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Le matin du 24 juin 2016, B.K.*, alors âgé de 48 ans, s'était caché derrière une haie de la Lyssstrasse à Nidau (BE). Armé d'un couteau, il attendait son ex. Lorsque l'Erythréenne avait finalement quitté son logement aux alentours de 7h45, il s'était approché d'elle et l'avait poignardée à 28 reprises en pleine rue. La victime avait survécu à l'attaque grâce à l'intervention courageuse de voisins, d'ouvriers et une opération d'urgence ayant duré onze heures. Lors de sa déposition, la femme avait expliqué aux agents: «Il rigolait tout en me poignardant»

Le procès de B.K., désormais âgé de 51 ans, s'est ouvert lundi à Bienne. Il est accusé de tentative de meurtre et interruption de grossesse punissable. Au moment des faits, son ex-compagne était enceinte. Deux mois et demi après l'attaque, elle avait dû donner naissance à un garçon mort-né.

Il risque 17 ans de prison

Interrogé par les juges, le prévenu a assuré qu'il ignorait tout de la grossesse de son ex. Il a expliqué ne pas avoir supporté le fait qu'elle avait prévu de se remarier et qu'elle lui refusait de rendre visite à leurs enfants. C'est cette frustration qui l'aurait poussé à passer à l'acte le fameux matin de juin 2016.

Le Ministère public, lui, est persuadé qu'il avait tout planifié à l'avance. «Après l'attaque, l'accusé s'est tranquillement fumé une cigarette. Cela montre à quel point toute cette situation l'a laissé indifférent.» Il demandait 17 ans de prison pour le quinquagénaire, contre 6 ans requis par la défense.

L'Erythréen a finalement écopé de 10 ans, et d’une indemnité de 43 000 fr. à payer. Il a été impossible de prouver que le fœtus était mort par sa main, et qu’il était au courant de la grossesse.

*Nom connu de la rédaction

(ofu)