Vol Pristina - Bâle

17 juin 2019 13:32; Act: 17.06.2019 15:41 Print

«J'étais persuadée que nous allions nous écraser»

Dix personnes ont dû être transportées à l'hôpital après l’atterrissage, dimanche soir à Bâle, d'un avion en provenance du Kosovo. En cause: de fortes turbulences ayant secoué l'avion.

Sur ce sujet
Une faute?

Les images témoignent de la panique qui s'est répandue dimanche soir à bord d'un vol ALK reliant la capitale du Kosovo à Bâle. Sur la vidéo tournée par une lectrice, on voit les 121 passagers endurer les fortes turbulences qui ont secoué l'appareil, un Boeing 737-300, une vingtaine de minutes avant son atterrissage: «J'étais persuadée que nous allions nous écraser. J'étais terrorisée.»

«Les gens ont commencé à crier et à pleurer, se remémore-t-elle. Une hôtesse de l'air a été éjectée au plafond avec son chariot. Les gobelets volaient dans tous les sens. Certains ont été ébouillantés par l'eau chaude.» La trentenaire tient cependant à préciser que le personnel de cabine a su garder son calme: «On nous a dit de ne pas avoir peur et que tout ira bien.»

Turbulences sur un vol Pristina-Bâle

Vivienne Gaskell, porte-parole de l'EuroAirport de Bâle-Mulhouse, confirme l'intervention d'ambulances et de pompiers dimanche soir: «L'avion en provenance de Pristina s'est posé comme prévu à 20h07 avec 121 passagers à bord. Juste après l'atterrissage, dix voyageurs ont immédiatement été emmenés dans un hôpital de Bâle avec de légères blessures.»

«Je crois que j'ai perdu connaissance»

Idriz Brahimj est un des passagers qui a dû être hospitalisé après le vol. L'homme de 51 ans s'apprêtait à manger un yaourt quand l'appareil s'est mis à trembler. «Ma ceinture de sécurité a cédé», se souvient le quinquagénaire, qui été projeté au plafond. Il n'est pas certain de savoir ce qui s'est passé ensuite: «Je crois que j'ai perdu connaissance un petit instant.» Tout ce dont il se rappelle c'est les cris des passagers tout comme la vision de son yaourt, collé au plafond.

Idriz Brahimj a subi une commotion cérébrale. Il a dû passer toute la nuit à l'hôpital. «Le médecin m'a dit que ça aurait pu être bien pire.» Le voyageur est fâché: «J'étais attaché et ma ceinture a lâché. Ça n'aurait pas dû se produire.»

Confrontée à ces accusations, la compagnie aérienne n'a pas réagi pour l'heure. ALK Airlines est une compagnie charter basée à Sofia (Bulgarie). Elle dispose de deux Boeing 737-300 et d'un McDonnell Douglas 82.


(dmo/jk/rab/ofu/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Roger Murdoch le 17.06.2019 13:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    horrible atroce

    Monstrueux..... que des gens filment encore en mode portrait, vertical.

  • PowerG le 17.06.2019 13:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    danger

    Je pige pas pourquoi les hôtesses passent avec un chariot alors que l'avion est en zone de turbulences, c'est dangereux

  • aab le 17.06.2019 14:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ça arrive !!

    ben oui ça arrive souvent et c'est d'ailleurs pour cela qu'on demande aux passagers de rester attachés durant un vol. pas d'explications à donner c'est juste quelque chose qui arrive régulièrement

Les derniers commentaires

  • Mimi le 18.06.2019 06:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Compartiment à bagages

    Pas forcément dans ce vol( Ce que je ne comprends pas, c'est les bagages en cabine. Pourquoi, les compartiments, en cas de fortes turbulences, s'ouvrent faisant tomber les valises sur la tête des gens. N'y aurait-il pas quelque chose à modifier pour que ces compartiments soient bloqués ou plus sécurisés?

  • Seb c'est bien le 18.06.2019 06:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    une pierre deux coups

    De quoi lire dans me 20 minutes et ..............

  • Fab le 17.06.2019 23:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais non?

    le personnel de cabine a su garder son calme: «On nous a dit de ne pas avoir peur et que tout ira bien.» en même temps je les verrais mal dire l'inverse! « On va tous mourir!!!! »

  • Lil le 17.06.2019 23:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Questions

    N'y a-t-il pas un pilote lisant cet article qui pourrait expliquer pourquoi un avion doit-il forcément passer dans de telles turbulences (turbulences certainement émises par le service météo) et si la sorte d'avion est déterminante pour la stabilité de l'appareil ? Merci :-)

  • Yves W le 17.06.2019 23:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le monde est injuste,

    pourquoi ça arrive à un vol venant du Kosovo et pas un vol Swiss venant de Londres ou Berlin. Au moins les racistes la boucleraient.