Lunettes pour enfants

02 février 2011 17:01; Act: 02.02.2011 20:43 Print

«Je ne pense pas qu'on reviendra en arrière»

Alors que les cantons se mobilisent à leur tour pour que les lunettes des enfants soient à nouveau prises en charge par l'assurance de base, Didier Burkhalter demeure ferme.

storybild

«On en parlera au Conseil fédéral mais je ne pense pas qu'on reviendra en arrière», a déclaré Didier Burkhalter. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

«L'assurance de base doit prendre en charge les maladies, or, les problèmes de vue ne constituent pas une maladie», a affirmé le conseiller fédéral mercredi devant la presse. Il s'agit de défauts génétiques ou d'effets naturels liés à l'âge. Environ 70% des personnes portent des lunettes en Suisse, selon lui.

«Trouvez-vous normal qu'une assurance sociale paie une partie de toutes ces lunettes, je pose la question», a lancé Didier Burkhalter, avec une certaine irritation. D'ailleurs, les 180 francs versés par les caisses ont eu un effet à la hausse sur les prix; pour preuve, un groupe optique offre désormais une ristourne de 180 francs sur les verres pour enfants.

Le problème de la suppression des moyens ne se pose pas pour les personnes les plus défavorisées, puisque l'aide sociale prend en charge l'achat de lunettes ou de verres de contacts, a estimé le ministre de la santé.

Familles nombreuses

La situation est en revanche plus tendue pour les familles nombreuses des classes moyennes-inférieures, dont les enfants sont atteints de myopie. Il s'agira de trouver une solution, par exemple avec le soutien d'associations, selon le Neuchâtelois.

«Je ne vois en revanche pas pourquoi les familles qui ont les moyens doivent recevoir un soutien de l'assurance de base». C'est une question d'attitude générale à avoir vis-à vis de l'assurance maladie, «qui ne peut pas toujours payer, payer, payer», selon lui. Il vaut mieux adapter les prestations que se retrouver avec un système à deux vitesses.

Depuis janvier, l'assurance n'accorde plus 180 francs lors d'achats de lunettes ou de verres de contact. Cette contribution était jusqu'ici disponible chaque année pour les enfants et tous les cinq ans pour les adultes. Avec d'autres mesures, la suppression de cette prestation représente une économie de quelque 40 millions de francs (10%).

Appel des cantons

Sa suppression a suscité une levée de boucliers. Mercredi, les cantons sont montés au créneau. Dans un communiqué, la Conférence des directeurs cantonaux de la santé a demandé au Département fédéral de l'intérieur de revenir sur sa décision.

La conférence considère comme justifié et indiqué de maintenir cette prestation pour les enfants dans une optique de politique sociale et familiale. Les Chambres fédérales devront aussi se prononcer sur la prise en charge des verres de lunettes des enfants.

La conseillère nationale Thérèse Meyer (PDC/FR) a en effet déposé une motion en ce sens. Le Conseil fédéral n'y a pas encore répondu. Le texte souligne qu'une bonne vision est primordiale pour un bon apprentissage à l'école. Il serait désastreux que des parents doivent renoncer à une correction nécessaire de la vue de leur enfant par manque de moyens, selon Mme Meyer.

Note aux rédactions: Texte complété et remanié avec les déclarations de D.Burkhalter

(ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Jean-luc le 03.12.2010 12:57 Report dénoncer ce commentaire

    Quelle économie

    Quelle économie est réalisée? ce que l'assurance ne prend pas en charge,le patient doit le payer...pour une "réduction de 20.- par année,le patient déboursera 200.- de sa poche, son vraiement nul au DFI....

  • kiwi le 04.12.2010 09:58 Report dénoncer ce commentaire

    Degueulasse ! Honteux!

    On hurle, on maudit, mais on paie sans broncher des primes exagérées pour engraisser des caisses maladie qui peinent à rembourser quand le cas se présente. Où va donc notre fric ? A quand la votation pour la caisse unique ? J'espère que cette fois vous voterez OUI.

  • Raider1 le 04.12.2010 01:03 Report dénoncer ce commentaire

    Scandaleux

    On aide les gens obèses qui peuvent s'accepter tels qu'ils sont alors que les personnes qui possèdent des problèmes de vues et qui n'en peuvent rien d'avoir ces problèmes, on ne les aides pas, alors que c'est une nécessité d'avoir une bonne vue dans la vie de tous les jours? Mais où passe notre argent? Tout est toujours plus cher mais la plupart des gens sont de plus en plus sous-payés...

Les derniers commentaires

  • Jimy1196 le 23.02.2011 13:54 Report dénoncer ce commentaire

    On n'as pas votre salaire M. Burkhalter

    Irréel, stupide!!! Ce Monsieur n'a aucune notion des dificultés que nous handicapés vivons. Il veux creer une société d'aveugles pour finir avec les malentendants. Pour un sourd comme moi, avoir un appareillage auditif qui me permet de travailler et mener une vie plus au moins normalle, n'est pas un luxe mais un besoin et dire que cet Monsieur, a partir du 1 Juillet ne nous donnera plus que 900 francs pour un apareillage qui depasse allegrement les 2000 francs relève de la méconnaissance des problèmes que nous recontrons. Soyez réaliste Monsieur Burkhalter ABE

  • Oliver le 23.02.2011 13:48 Report dénoncer ce commentaire

    Tout simplement scandaleux !!

    Nous savons très bien que les assurances (maladies et autres) sont les "petits copains" du conseil fédéral! M. Burkalter a dit : «Trouvez-vous normal qu'une assurance sociale paie une partie de toutes ces lunettes" - Oui môsieur c'est tout à fait normal au prix où sont les assurances (CHF 400,-/mois ou plus)avec des franchises à 2500,- ! "l'assurance maladie, ne peut pas toujours payer, payer, payer" - Les pauvres assurances chéries qui gardent des millions de réserves, on va les plaindre !!

  • Marc le 04.02.2011 16:03 Report dénoncer ce commentaire

    Avant de crier au scandale !

    N'oubliez pas que les primes d'assurance maladie c'est vous qui les payez. N'oubliez pas que si l'assurance paye 180chf pour tout le monde, in fine toute personne cotisant à l'assurance va devoir payer ces 180chf. Cela revient exactement au même que si l'assurance ne les rembourse pas, à la différence près que ceux qui n'ont pas besoin de lunettes n'ont pas à payer pour les autres et qui plus est n'ont pas à engraisser les opticiens qui se font des marges plus importantes en tenant compte du fait que simplement l'assurance paye.

  • Bart le 03.02.2011 21:01 Report dénoncer ce commentaire

    Bizarre

    Les défauts génétiques ou d'effets naturels liés à l'âge ne sont pas des maladies. Dans ce cas le bon docteur Burkhalter peut trouver plein de malades qui sont en bonne santé..

  • zabadar@bluewin.ch le 03.02.2011 16:53 Report dénoncer ce commentaire

    Y en a marre

    Maintenant que la caisse (unique) publique refait surface, M. Burkalter, en grand défenseur des caisses maladies, a proposé un projet de loi sensé renforcer les contrôles des caisses. Cela, par un organisme indépendant doté de plus de pouvoirs. Questions ? Combien cela va-t-il coûter aux assurés ? Va-t-il licencier le personnel de l'OFSP affecté à cette tâche ? Désolé on marche plus. Couchepin nous a déjà fait le numéro, on a vu le résultat.