Confédération

11 novembre 2015 08:35; Act: 11.11.2015 09:00 Print

«La sphère privée, un luxe pour privilégiés»

par Pascal Schmuck, Zurich - Le Préposé fédéral à la protection des données et à la transparence estime que la voracité des entreprises et des administrations pour les données privées est problématique.

storybild

Pour Hanspeter Thür, le Préposé fédéral à la protection des données et à la transparence, le droit à la sphère privée est devenu un luxe. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Hanspeter Thür s'inquiète de voir la sphère privée rétrécir chaque jour en raison de l'appétit pour les données privées tant des administrations que des entreprises. Et les réseaux sociaux ne sont pas épargnés. «L'expérience montre que la régulation actuelle est insuffisante», estime le Préposé fédéral à la protection des données dans une interview publiée par le Tages-Anzeiger.

«La loi devrait imposer qu'un réseau social ne puisse pas avoir accès aux contacts des utilisateurs sans leur consentement», a-t-il déclaré. Hanspeter Thür les évite d'ailleurs autant que possible et rejette les invitations des utilisateurs qui l'invitent.

Cette voracité n'est pas propre au réseaux sociaux ou des entreprises, mais l'Etat y voit également des avantages car la numérisation lui facilite le travail. Le préposé s'inquiète toutefois de voire que l'administration utilise toujours plus le numéro AVS pour des dossiers qui n'ont rien à voir avec la santé. «Le risque d'infraction de la vie privée est énorme. Un fonctionnaire qui doit traiter un permis de construire aurait ainsi accès au registre fiscal du demandeur.»

«Un luxe pour privilégiés»

Et il critique la politique de double standard des grands groupes informatiques, friands de données personnelles mais qui savent très bien les cacher quand cela les arrange. «Connaissez-vous les prénoms des enfants de Larry Page, un des fondateurs de Google? Non? Ce n'est pas un hasard, car Larry Page connaît les dégâts que peut causer la perte de la sphère privée numérique».

La situation conduit au rétablissement d'une société de classes car il devient quasiment impossible de retirer ses données d'internet. «Aujourd'hui, celui qui veut protéger ses données doit porter plainte et dépenser beaucoup d'argent. La protection de la sphère privée est devenu un luxe pour privilégiés.»

Mais il constate également que les utilisateurs n'y attachent plus grande importance. «Le droit à la protection de la sphère privée a été inscrite en 1999 dans la Constitution. Et j'ai l'impression de nos jours que la volonté de la population pour la protéger a nettement décru».

(nxp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Clm le 11.11.2015 09:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le beurre et l argent ....

    Celui qui assez stupide pour etaler son insignifiance sur facedeplouc ou autre renonce defacto a sa sphere privee Pour vivre heureux vivons cache Je suis un internet invisible et c est tres bien

  • Bob le 11.11.2015 09:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    N'importe qui

    Conclusion totalement vraie: aujourd'hui les gens s'en foutent. c'est triste, mais du moment qu'ils peuvent jouer à Candy Crush & Co, ils acceptent de se foutre à poil devant n'importe qui.

  • noname le 11.11.2015 10:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bye bye sphère privée

    allez encore un effort et bientôt c'est RFID pour tous...

Les derniers commentaires

  • Michel MARTIN le 11.11.2015 15:25 Report dénoncer ce commentaire

    Tous fichés

    Dans les années huitante, nous étions scandalisés par ''l'affaire des fiches''. Maintenant nombreux donnent toutes leurs données au supermarché avec les cartes de 'fidélité'.

  • Savana le 11.11.2015 12:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un luxe?

    Il y a sphère privée et sphère privée...si on pouvait, avant que quiconque revendique quelque chose, (riches, politiciens, etc) savoir ce qui se passe dans sa sphère...on pourrait trouver de sacrés tricheurs... Et ceux-là n'aurait plus qu'à balayer devant leur porte avant de vouloir si ou ça!

  • bricoleur le 11.11.2015 12:07 Report dénoncer ce commentaire

    on nous y force

    tiens j'ai voulu enregistrer un domaine chez switchplus ... ben en fait je ne le ferais finalement pas, vu que nom/adresse/email seraient alors visible de tous dans whois, et qu'il n'y a pas de moyen officiel simple de masquer cela (a moins de passer par une société écran tierce qui taxera aussi ses 'prestations' au passage)

  • Roland le 11.11.2015 10:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et alors?

    Si ca peut contribuer a arrêter des pédophiles, des terroristes et autres crapules, je me fous éperdument que l'on sache à quel point j'aime le tricot et les pâtes. Il est vrai que je ne passe pas mon temps nu devant mon ordi non plus...

  • noname le 11.11.2015 10:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bye bye sphère privée

    allez encore un effort et bientôt c'est RFID pour tous...