CFF

15 juillet 2019 17:08; Act: 15.07.2019 18:48 Print

«Le contrôleur n'a pas à m'appeler par mon nom»

Le personnel de train des CFF s’adresse parfois aux passagers en mentionnant leur patronyme. Ce qui ne fait de loin pas l’unanimité.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Quand l’un de nos lecteurs Sandro S. * (35 ans) est rentré du Valais à Berne, il a dû montrer son abonnement Swiss Pass à un contrôleur durant son voyage. Ce dernier ne s’est pas embarrassé d’une quelconque forme de distance et s’est permis d’appeler le passager par son nom. «Le contrôleur m’a dit: «Merci beaucoup, et passez une bonne soirée, monsieur S.» C’est la seconde fois que Sandro expérimente ce qu’il considère comme un désagrément.

Comme lui, de nombreux autres lecteurs se plaignent qu’on mentionne ainsi leur patronyme. «Lorsque vous tendez votre abonnement au contrôleur, votre nom complet devient l’affaire de tout le monde», déclare Daniel W. (48 ans). Selon lui, c’est totalement inapproprié. «Nous sommes dans les transports en commun, pas dans la salle d'attente chez le dentiste», poursuit-il.

Nommer les gens est une mauvaise idée

La préservation de la vie privée est pour beaucoup un argument fondamental: «Le chef de train ne doit pas me nommer. Je voudrais décider moi-même si mes voisins peuvent connaître mon identité ou non», explique Céline M. «Il est fréquent que certaines femmes soient importunées dans les transports en commun. Personne n’a donc besoin de savoir mon nom en prime», conclut la jeune femme de 29 ans.

«J'ai trouvé ce geste vraiment magnifique»

Mais ça ne semble pas être un problème pour tout le monde. A la suite d'un appel à témoignages lancé sur 20minuten.ch, des dizaines de lecteurs ont dit apprécier cette pratique. Thomas B. (34 ans) en fait partie: «Aujourd’hui, le contact personnalisé passe au second plan. Pour ma part, je m'adresse à tous les membres du personnel de Migros en les appelant par leur nom et cela ne pose pas de souci.» Lukas H. (35 ans) apprécie également le geste de l'équipe ferroviaire. «J'ai ainsi le sentiment d'être perçu comme un être humain, et pas juste comme un passager qu’on contrôle.»

Sven O. (20 ans), quant à lui, a même eu droit aux félicitations et à une poignée de main de la part d’un employé de l'ex-régie fédérale le jour de son anniversaire. «J'étais un peu perplexe, mais j'ai trouvé ce geste vraiment magnifique.»

«Une bonne connaissance de la nature humaine»

D’après Stephan Wehrle, responsable de la communication pour le trafic voyageurs, il n'existe pas de directive officielle des CFF à ce sujet. «Cependant, le personnel du service clientèle peut s’adresser nommément aux gens.» Et selon lui, dans la plupart des cas, les contacts personnalisés avec les clients sont très bien accueillis.

Stephan Wehrle assure que la vie privée des voyageurs est respectée. «les contrôleurs ont une très bonne approche des gens et peuvent facilement estimer avec quel passager ils peuvent se permettre d’être plus amicaux», précise-t-il. «C’est une question de bon sens.»

«En cas de doute, abstenez-vous de me nommer»

Selon le commissaire fédéral à la protection des données, Adrian Lobsiger, le fait que les citoyens soient nommés dans l’espace public n’est pas répréhensible au yeux de la loi. Mais dans des situations quotidiennes spéciales – par exemple en présence de tiers qui semblent un peu trop curieux – il est compréhensible qu'un client ne souhaite pas être appelé par son nom de famille.

«En cas de doute, l'équipe de train devrait renoncer à nommer les gens», explique Adrian Lobsiger. Dans l’idéal, les CFF devraient permettre aux clients de spécifier en ligne s’ils autorisent les contrôleurs à les nommer ou non.

* Noms connus de la rédaction

(dk/vsm)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • société, tu m auras pas le 15.07.2019 17:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Facebook Instagram snappchat ect ect

    Et ce monsieur ainsi que la plupart de ceux qui se plaignent sont les premiers à pavaner et exposer toute leur vie sur les réseau sociaux... Allez comprendre

  • Jean guillermet le 15.07.2019 17:14 Report dénoncer ce commentaire

    RELOU

    Ce blereau en puissance ! Non mais serieu va vivre dans une grotte et fout la paix au genre heureux.

  • Tristitude le 15.07.2019 20:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Get a life

    La tristesse du mec qui n'a rien eu de mieux à faire qu'à écrire au 20 minutes parce qu'on l'avait appelé par son nom dans le train. #getalife

Les derniers commentaires

  • Mme Bovary le 16.07.2019 20:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Me réjouis de prendre le train

    C'est notre quart d'heure de célébrité !

  • Sdl le 16.07.2019 20:50 Report dénoncer ce commentaire

    Scandale !

    Je trouves scandaleux de donner ou dire le nom en publique ! Qu'ils donnent directement notre adresse pendant qu'on y'est ! ABE. Stéphane Di luca, la chaux de fonds.

  • sondellaz le 16.07.2019 18:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    contrôle dans les trains

    «En cas de doute, l'équipe de train devrait renoncer à nommer les gens», explique Adrian Lobsiger. Dans l'idéal, les CFF devraient permettre aux clients de spécifier en ligne s'ils autorisent les contrôleurs à les nommer ou non... me semble bien compliqué encore une coche en plus...comment faire pour bien faire ???!!! s abstenir ( comme le souligne Mr Lobsiger) vu que pour certain(e)s client(e)s cette politesse n'est pas appréciée bonne journée et courage aux AT !!

  • Sandra le 16.07.2019 17:41 Report dénoncer ce commentaire

    Bla bla bla

    Eu, la c'est juste de l'ego qui a décider de parler. Car en vrai votre nom est déjà sur Facebook et partout ailleur mais cela ne gènes pas car c'est la personne qui a choisit de mettre son identité pour tout les pays pas que les suisse. Donc à cet personne qui se plein j espère que ton nom n'est pas sur Facebook si non cette pleinte est juste la pour faire jaser ce contrôleur à été polie point à ligne

  • Liberland le 16.07.2019 16:29 Report dénoncer ce commentaire

    Ghan Sunlander Indian Pacifik amenities

    En Australie on vous demande votre nom pour le billet, par contre 4 repas sont proposés halal vegan ou autres compris dans le prix des billets pour un long trajet compté 7000 km