Technique de relaxation

23 mars 2017 21:33; Act: 23.03.2017 21:38 Print

«Les vaches se prêtent bien aux câlins»

Sibylle Zwygart de Tennkien (BL) a sauvé trois bovins de l'abattoir et propose désormais quelque chose d'original: des cours permettant aux participants de se blottir contre les bêtes pour se détendre.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

Se coucher à côté de vaches, leur faire des câlins, les prendre dans les bras et les brosser: tout ça est possible à la ferme Gisiberg à Tenniken (BL). Sibylle Zwygart, la fille de la famille qui gère l'exploitation agricole, propose ces cours pour le moins originaux depuis à peu près un an. La jeune femme, étudiante en médecine animale, explique que cette tendance vient originairement des Pays-Bas et qu'elle est censée aider les gens à se détendre et à se relaxer.

Pour ses cours, Sibylle travaille avec les triplés Svea, Sven et Svenja, qu'elle a personnellement dressés. Peu après leur naissance, les bovins étaient censés finir à l'abattoir car les deux femelles stériles étaient tout aussi inintéressantes pour la production de lait que le petit mâle. Mais la jeune femme de 25 ans a tout fait pour leur éviter la mort: «J'ai dû promettre à mon père que les trois animaux rapporteraient assez d'argent pour pouvoir couvrir les frais de leur entretien», explique-t-elle jeudi à nos collègues de «20 Minuten».

La Bâloise a donc rapidement dû trouver une solution et a finalement décidé de proposer des cours de câlinage de vaches. «Ces animaux se prêtent bien aux câlins car ils aiment le contact physique et parce que ce sont des bêtes calmes de nature.»

«Mon père me soutient financièrement»

Les cours coûtent 50 francs par personne et durent environ deux heures. Au début, les participants suivent une petite introduction théorique. Ensuite, ils apprennent à connaître les bêtes en les nettoyant. «Dès que la confiance est réciproque, les câlins peuvent commencer», explique l'étudiante, qui précise que l'offre s'adresse à toutes les personnes âgées de plus de 7 ans.

Pour l'instant, seules une dizaine de personnes se sont rendues à Tenniken pour des sessions de câlinage de vaches. «Malheureusement, mon offre tout comme le concept en soi ne sont pas encore très connus en Suisse. Voilà pourquoi l'argent gagné ne suffit pas encore pour couvrir les frais. Mon père me soutient financièrement.»

«Il faut éviter de gesticuler»

Mario Becker, spécialisé dans le comportement animal, n'est pas convaincu par l'offre proposée: «La vache n'est pas une peluche. Se câliner avec des humains ne fait pas partie de ses besoins naturels.» S'il concède que les bovins sont des bêtes calmes qui aiment le contact corporel, il note qu'il est très important de toujours s'assurer que c'est bien l'animal qui décide d'aller vers l'humain et non le contraire. Il note aussi que la manière dont on s'approche de la vache est primordiale: «Il faut éviter de gesticuler.»

Découvrez un reportage en allemand, diffusé sur buureTV.ch:


(qll/ofu)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • ByBoO le 23.03.2017 23:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    l'amour vache ;)

    je ne pense pas que le terme "dresser" soit approprié. Tout être sensible aime les câlins. Suffit juste de les voir autrement que de la bouffe.

  • Titsch le 23.03.2017 22:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Enfin un peu de douceur

    Bravo, c'est très beau!

  • Maca Rena le 23.03.2017 21:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est moiiiii

    Vachement cool cet article OK je sors ->

Les derniers commentaires

  • Magnenat le 24.03.2017 12:29 Report dénoncer ce commentaire

    Câlin, câlin

    Oh la vache!

  • Le Valaisan le 24.03.2017 11:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C est drole.

    je vais souvent a l écurie et je peux vous dire qu'elles vonts devoir se laver les cheveux quelques fois. Bonjour l odeur et attention au bouses.

  • W.J.B. le 24.03.2017 10:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Veau, vache, cochon...

    Peut-on m'expliquer pourquoi le petit mâle n'était pas intéressant pour la production de lait ?

    • Per Habs le 24.03.2017 16:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @W.J.B.

      Peut-être parceque il n'a pas de tétine ?

  • Non Mais le 24.03.2017 08:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre vache

    Et revenir à qqch de un peu normal ? Est-ce que notre société est tellement malade qu'elle doit recourir à ce genre de pratiques. Et si on importune la vache, on s'en fout c'est qu'une vache c'est ça? Je suis persuadé qu'avec un peu d'entraînement on devrait arriver au même résultat en intra-espèces, mais faudrait peut-être mettre de côté notre monde connecté et recommencer à se parler

    • Bien Veillance le 24.03.2017 12:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Non Mais

      ^^ parce qu'inséminer une vache, lui retirer son veau et lui pomper son lait est normal selon vous?

  • Ingénue le 24.03.2017 07:43 Report dénoncer ce commentaire

    Ah la vache....

    Fallait y penser. Une thérapie avec les vaches pour ne pas les sacrifier à l'hôtel des carnivores... A quand une thérapie avec les rhinocéros, les éléphants, les tigres..... Pas de doute, le concept a de l'avenir! On appelle ça une niche.