Suisse

03 septembre 2018 07:00; Act: 03.09.2018 07:29 Print

Un élu veut tout savoir du financement de PubliBike

par Frédéric Nejad Toulami - Conseiller national, Olivier Feller interpellera le Conseil fédéral sur les mystères de la filiale de CarPostal. Explications.

storybild
Sur ce sujet
Une faute?

«Comment la société PubliBike, dont le capital est de 200'000 francs, peut-elle accumuler des pertes en millions et continuer d’investir massivement? Qui sont les si généreux sponsors de cette entreprise sans rentabilité?» Voici un des six points de l’interpellation d’Olivier Feller. Car l’opacité qui règne autour de cette société a le don d’agacer le conseiller national PLR.

Une entreprise détenue par la Poste, et donc la Confédération

A l’ouverture de la session d’automne des Chambres fédérales, le Vaudois déposera donc une série de questions au Conseil fédéral. Active dans la location de vélos en libre service, la société est une filiale à 100% de CarPostal, une entreprise qui appartient à La Poste, cette dernière étant entièrement détenue par la Confédération. Dans le sillage des enquêtes liées au scandale financier et comptable de CarPostal en Suisse et en France, des suspicions apparaissent sur le financement de PubliBike. En février, Olivier Feller, comme d’autres élus, avait déjà interrogé le Conseil fédéral sur la gouvernance de La Poste et les pratiques opaques au sein de ses filiales.

«Depuis l’éclatement de l’affaire CarPostal, PubliBike a aussi défrayé la chronique, souligne le député. Une enquête a révélé qu’elle faisait des pertes importantes tout en remportant des mandats dans des agglomérations où elle ne fait rien payer aux grandes villes.» Il se demande si ce n’est pas du dumping au détriment des concurrents et il demande à connaître les résultats 2016 et 2017 de cette filiale de La Poste. Et il craint que de l'argent qui ne lui était pas destiné y ait été injecté.

(FNT)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • AnonymMan le 03.09.2018 07:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Belle excuse de La Poste

    Je ne crois plus La Poste, les CFF etc... tous bonimenteurs. Pour PubliBike cest comme notre bonne vieille Swissair... Rien de plus quun grounding.... Et cest une suite logique à laéroport de Bern Belp... compagnie daviation suisse en faillite... on coupe les robinets... PubliBike cest pareil... Mais La Poste veut encore cacher... aaah quelle belle institution... que beau gouvernement de bonimenteurs nous avons encore là...

  • Ya un gros problème le 03.09.2018 07:57 Report dénoncer ce commentaire

    Très bonne initiative

    Il faut harceler le CF de question. Ne pas leur laisser le temps de noyer le poisson. Soit ils sont complices, soit ils sont naïfs. Dons pas à leur place.

  • Pierre le 03.09.2018 08:37 Report dénoncer ce commentaire

    La pieuvre

    Concurrence totalement déloyale et technologie pourrie. Comment les villes acceptent de travailler avec cette boîte? Offre-t-elle aussi des voyages à Abu Dabi?

Les derniers commentaires

  • Trump le 04.09.2018 00:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    hahaha

    Détournement d'argent publique ahhhh ces ecolobobosocialo...

  • A. Sturdza le 03.09.2018 11:06 Report dénoncer ce commentaire

    Aubonne Gimel Gland

    Qui se souvient des vélos roses à Genève en libre accès dans les années 80? Ça marchait bien à part quelques types qui les cadenassaient dans leurs caves

  • Jean Daniel le 03.09.2018 10:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Opportunité de reprise politique

    Je me demande si Monsieur Feller ne cherche pas par ce genre de message à faire un lien avec la votation pro-Velo du 23.9. Moi ça ne me surprends pas quune entreprise se lançant sur un marché assez peu rentable ait des dettes et natteigne pas son seuil de rentabilité dans ses premières années. Si une entreprise en main de la confédération ne le fais pas, qui le fera et à quel prix? Et je crois que la comptabilité La Poste sera suffisamment décortiquée sans que M. Feller sen mêle. Donc ma conclusion: opportunisme.

  • Yuck le 03.09.2018 09:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bravo

    C'est le moment de remettre les pendules à l'heure. La privatisation de tout voulue par les socialistes nous mène dans le gouffre. Ils ont récupérés tout l'argent pour le social, maintenant il faut qu'ils s'expliquent er qu'ils paient.

  • Gestapo le 03.09.2018 09:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La seule solution

    est de tout dératiser, sinon ça ne s'arrêtera jamais. Les politiciens sont des employés du peuple et pas le contraire. Vous êtes pas d'accord?