Canton de Vaud

13 février 2019 11:59; Act: 13.02.2019 20:10 Print

«Mistinguett», ce n'est pas du harcèlement sexuel

Une employée licenciée a été déboutée par le Tribunal fédéral, pour qui le surnom dont un chef l'a affublée n'a rien à voir avec du harcèlement sexuel.

storybild

Une employée licenciée réclamait une indemnité de plus de 50'000 francs devant la justice vaudoise. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Une employée licenciée ne peut pas invoquer un harcèlement sexuel parce qu'un supérieur l'a appelée «Mistinguett» lors d'un apéritif. Selon le Tribunal fédéral, ce surnom ne doit pas être compris comme une allusion à une danseuse de cabaret au sens moderne du terme.

La recourante avait réclamé en vain une indemnité de plus de 50'000 francs devant la justice vaudoise. Comptable dans une société de négoce, elle avait été licenciée à la suite de problèmes structurels.

Ayant entendu son supérieur la qualifier de «Mistinguett», elle invoquait un harcèlement sexuel. Selon elle, le surnom faisait référence à une danseuse de cabaret exhibant ses jambes devant un public. Une telle allusion ne pouvait être que dégradante à son égard.

Fameuse par sa grâce et son esprit

Dans un arrêt publié mercredi, le Tribunal fédéral se rallie à l'appréciation de la cour cantonale. Cette dernière avait estimé que, certes, Jeanne Florentine Bourgeois, alias Mistinguett, était une célèbre meneuse de revue et danseuse de cabaret de la Belle Epoque. Cependant, elle s'était rendue fameuse par sa grâce et son esprit. Sa biographie ne comportait aucune connotation négative.

Les juges fédéraux ajoutent que le terme est utilisé aujourd'hui pour désigner de manière affectueuse une jeune fille. Même si l'intention du supérieur n'était pas flatteuse et qu'il pensait peut-être à une «figure empanachée sur des jambes effilées», la comparaison ne relevait pas du harcèlement sexuel. Pour la justice, la barre ne doit pas être placée si bas lorsque l'auteur des propos désobligeants fait surtout étalage de son ignorance.

En outre, il y a une différence de taille entre une meneuse de revue ou une danseuse de la Belle Epoque et une artiste de cabaret au sens moderne du terme, «où il n'y a plus ni véritable artiste, ni cabaret-théâtre», conclut le Tribunal fédéral.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Lauria le 13.02.2019 15:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    sérieusement

    J appelle ma fille de 6 mois mistinguette... Mon grand père m a tjs appelée ainsi, faut arrêter de voir le mal partout... C etait peut être maladroit et un peu déplacé de la part du supérieur, à ce moment là vous lui en faites poliment la remarque et basta... Les hommes ne sauront bientôt plus quelle attitude adopter envers les femmes, tout devient du harcèlement avec certaines... Il faut juste se dire que certaines situations où mots utilisés relèvent plus de la bêtise, de la maladresse, que du harcèlement...

  • Stef le 13.02.2019 15:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Essayer pas pu mistinguette!

    Je suis une femme, mais je ne défends pas cette personne ! Ou comment, parfois, la femme peut aussi être perfide, avare et de mauvaise foi. Et croire que surfer sur la vague du #metoo va lui remplir son compte en banque ! C'est ce genre d'attitude qui discrédite malheureusement les vraies victimes d'abus.

  • Jonny le 13.02.2019 15:00 Report dénoncer ce commentaire

    Dingotte

    Et si tu lui serres la main quand tu lui dit bonjour elle dépose plainte pour viol?

Les derniers commentaires

  • Jean-Maurice le 14.02.2019 11:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas de limites

    Si on suis certains, bientôt même "mademoiselle" ou "madame" sera considéré comme une insulte parce que renvoyant l'individu en question à son statut inférieur de femme. Quelle époque vivons-nous ? Heureusement qu'il y a encore un peu de bon sens dans les recoins.

    • Pas une insulte mais... le 18.02.2019 09:11 Report dénoncer ce commentaire

      @Jean-Maurice

      Mademoiselle ne se dit plus effectivement

  • Sidonie le 13.02.2019 21:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Why not ?

    Mon papa m'a toujours surnommée "Mistinguet car j'avais et j'ai toujours de longues jambes toutes fines ! On surnomme ainsi notre petite-fille car elle a hérité de mes gambettes et c'est tant mieux pour elle ! Je ne vois pas où est le problème, les femmes devraient en être flattées !

    • Deck le 13.02.2019 23:25 Report dénoncer ce commentaire

      Voir mo commentaire plus bas

      Répondre au commentaire de SidonieBen j'ai une collègue femme qui regrette tout ça... Elle m'a dit un jour, "c'était agréable avant, quand un collègue masculin félicitait une jolie coupe de cheveux ou faisait un compliment pour un beau vêtement, mais maintenant vous ne pouvez plus..."

    • Contexte le 18.02.2019 09:10 Report dénoncer ce commentaire

      @Sidonie

      On ne parle pas d'une relation familiale ou amicale, mais professionnelle

  • Morgane le 13.02.2019 20:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    triste époque

    Le sexisme est à la mode, malheureusement ça n'échappe pas à ces pauvres femmes qui savent plus quoi faire pour attirer l'attention... Tout en desservant largement la cause des femmes qu'elles s'imaginent défendre... C'est manquer de respect à celles qui vivent réellement des situations de harcèlement.

    • Pas de généralités le 18.02.2019 09:07 Report dénoncer ce commentaire

      @Morgane

      Celle-là, elle ne défendait personne à part elle-même et il ne faut pas la confondre avec toutes celles (et ceux) qui luttent pour les victimes et que les choses changent enfin !

  • luc le 13.02.2019 18:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ...

    mistinguette après elle va passer la panosse aller se mettre à la chotte à la maison enfin bref aller remplir ses papiers pour le chômage

  • FloFlo le 13.02.2019 17:34 Report dénoncer ce commentaire

    apéritif PROST !

    Sacré apéritif. Valait mieux ne pas y aller. Fallait rester maison ou faire shopping ou promener le chien.