Berne fédérale

19 juillet 2018 10:34; Act: 19.07.2018 11:02 Print

«Monsieur Europe» s'offre 8 semaines de vacances

Le bras droit d'Ignazio Cassis, le secrétaire d'État Roberto Balzaretti, a annoncé qu'il prenait deux mois cet été. Berne dément, parlant d'une «blague».

storybild

Le secrétaire d'Etat Roberto Balzaretti est depuis fin janvier Monsieur Europe en Suisse. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le secrétaire d'Etat Roberto Balzaretti, bras droit d'Ignazio Cassis, a été nommé fin janvier à la tête de la direction des affaires européennes de la Suisse. A ce titre, il doit tenter de trouver un accord cadre avec l'Union européenne (UE). Ce qui ne l'empêche pas quelques mois plus tard, de s'absenter deux mois en vacances, relève jeudi le Blick.

En effet, le diplomate tessinois, âgé de 53 ans, avait révélé, tout réjoui, dans une conférence de presse début juillet avec son chef Ignazio Cassis, qu'il allait prendre une pause de 8 semaines cet été. Le conseiller fédéral avait approuvé, ajoutant avec amusement: «Huit semaines, comme tous les secrétaires d'Etat.» Interrogé par le journal, Roberto Balzaretti, a en outre indiqué qu'il se rendrait en Sardaigne, pour y faire notamment de la pêche.

Rétropédalage de Berne

Certes, tant Berne que Bruxelles sont au repos pendant l'été. Mais huit semaines, c'est long vu les fonctions du diplomate. Comment est-ce possible? Le Blicka demandé des explications au Département fédéral des affaires étrangères. Et le DFAE répond en faisant du rétropédalage: « la déclaration du secrétaire d'État Balzaretti était une blague», explique le porte-parole Tilman Renz. «Il travaille à Berne et prend des vacances quand son travail le permet».

Selon lui, le Tessinois y aurait droit de toute manière. Tous les employés de l'administration fédérale ont droit à six semaines de vacances jusqu'à l'âge de 20 ans, cinq semaines à partir de l'âge de 21 ans et six semaines dès l'âge de 50 ans. Quant à ceux qui ont 60 ans et plus peuvent compter sur 7 semaines.

Jours de compensation

En outre, la Confédération ne compense pas les heures supplémentaires des cadres dont le salaire dépasse 15'500 francs. En retour, ils peuvent recevoir jusqu'à 6% de leur salaire annuel. Mais ils peuvent choisir aussi d'obtenir du temps libre au lieu d'argent. En accord avec leur supérieur, ils peuvent prendre 10 jours de compensation, soit deux semaines de vacances en plus.

Quant aux conseillers fédéraux, ils ne prennent que quelques jours de vacances par année. Pour rappel, Simonetta Sommaruga passera «quelques jours de détente en Suisse et en Espagne», Ignazio Cassis passera du temps chez lui au Tessin autour de sa piscine. Doris Leuthard prend également quelques jours de congé cet été. Johann Schneider-Ammann ira sans doute dans l'Oberland bernois, alors que Guy Parmelin a prévu de passer ses vacances en Toscane et en Suisse. Quant à Ueli Maurer, il est le seul à rater la fête nationale puisqu'il sera en Norvège.

(cht/nxp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Luigi A le 19.07.2018 10:57 Report dénoncer ce commentaire

    Elle est belle

    la classe politique Suisse, rien a envier a nos voisins.

  • Pfffff le 19.07.2018 11:00 Report dénoncer ce commentaire

    Et même si c'était vrai.....

    Où est le problème.......ils sont en vacances toute l'année......!

  • jokm le 19.07.2018 11:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    PLR

    ha les plr sont tous les mêmes. Fait ce que je dis mais pas ce que je fais...

Les derniers commentaires

  • Soon le 21.07.2018 14:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et pendant ce temps....

    Les travailleurs honnêtes et les sans-emplois doivent trimmer pour obtenir juste quatre semaines de vacances, et sils prennent une semaine de plus, ils ne sont pas payés. Et cest nous qui payons ce pingouin (pardon ce monsieur)

  • Seth Bert le 19.07.2018 16:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Branlot un jour, branlot toujours

    Ah bon? Parce que le reste du temps il fait quoi? Jaurais plutôt dit 52 semaines!

  • BTY le 19.07.2018 15:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Blick: voilà un journal qui peut disparaître!

    Cest connu depuis longtemps,les journalistes du Blick (mais peut-on vraiment parler de journalistes tant ils sont une insulte à la profession) ne savent pas comment remplir leur journal en été. Alors hop une petite vanne et les voilà qui tombent dans le panneau. Remercions plutôt lAmbassadeur Balzaretti qui doit défendre des dossiers difficiles face à lUE et quil profite, comme tout le monde, dun repos bien mérité.

  • Koloskopy le 19.07.2018 14:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Euro quoi ?

    Ben au moins cest 8 semaines où il ne fera pas de conneries ....

  • gnam gnam le 19.07.2018 14:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    fatigué

    Il a besoin de récupérer après le grand effort qu'il fait pour baisser les froques devant l'UE. Il devrait rester en vacances pour le reste de l'année.