Vol Ryanair annulé à Bâle

26 juillet 2018 12:55; Act: 26.07.2018 12:58 Print

«On a eu l'impression qu'on se moquait de nous!»

Près de 160 voyageurs ont dû attendre 7 longues heures, mardi à l'aéroport de Bâle, avant d'apprendre que leur vol était finalement annulé.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

Les vacances d'une Bernoise de 40 ans ont vraiment très mal commencé, écrit jeudi «20 Minuten». La quadragénaire et sa famille étaient censées décoller mardi à 16h de Bâle pour rejoindre Londres. «Ça aurait été le premier vol pour nos enfants», raconte-t-elle au quotidien alémanique.

La mère de famille explique que les ennuis ont commencé avec un léger retard annoncé pour leur vol. «Mais au fur et à mesure, on nous a annoncé via haut-parleurs des retards toujours plus importants.» Après avoir patienté à l'aéroport pendant 7 longues heures, on leur a finalement signalé que le vol pour Londres était définitivement annulé. «On a vraiment eu l'impression qu'on se moquait de nous», s'énerve la quadragénaire.

Pas de réponse de Ryanair

Vivienne Gaskell, porte-parole de l'Euroairport Bâle-Mulhouse, explique: «L'avion aurait dû atterrir à Bâle à 15h45 et repartir une demi-heure plus tard. Mais l'arrivée de l'appareil a été sans cesse retardée pour des raisons inconnues. Le vol a dû être annulé.» Selon elle, l'avion aurait finalement pu se poser mercredi à 00h30, soit une demi-heure trop tard: «A l'Euroairport, les atterrissages sont tolérés jusqu'à minuit. Ryanair a déposé une demande d'autorisation spéciale, mais celle-ci a été refusée en raison du réglement en vigueur.»

La porte-parole de l'aéroport ajoute que les voyageurs concernés, soit environ 160 personnes, ont été pris en charge durant le temps d'attente à l'aéroport. «Après l'annonce du vol annulé, les passagers sont soit rentrés à la maison soit ils ont dormi une nuit à l'hôtel. Ryanair a organisé pour eux un vol de remplacement mercredi. Environ 100 personnes ont embarqué à bord de ce vol.» Toutes les tentatives pour joindre Ryanair sont restées vaines.

(las/ofu)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Toujours et encore! le 26.07.2018 13:14 Report dénoncer ce commentaire

    Toujours la même chanson

    Mais arrêtez de prendre cette compagnie, c'est la enième fois qu'ils font ça.. le prix ne fait pas tout... parfois mettre 50.-- de plus, ça permet d'éviter cela!

  • patty le 26.07.2018 13:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pas se plaindre

    Pourquoi on se plaint ??? Les low-cost sont connus pour ça... Il y a Swiss et British Airways qui vont aussi à Londres...

  • lolo le 26.07.2018 16:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    râleurs

    Vous en avez pour votre argent POINT. Arrêtez de vouloir économiser sur tout et ensuite se plaindre. Je suis le premier à prendre Easyjet a Genève. Mais pour 30 chf le billet, s'il y a du retard je me la coince.

Les derniers commentaires

  • un lecteur le 27.07.2018 13:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    peu pressé

    l'avion est un moyen de transport rapide pour les gens peu pressés, c'était valable au début de l'essor commercial aéronautique et ça le reste valable avec la démocratisation. Ce qui ne change pas non plus, c'est l'absence d'information tangible que ce soit sur la route, dans les trains, etc

  • Olivier vioget le 27.07.2018 13:15 Report dénoncer ce commentaire

    Low coast

    Le Low coast c'est le chargement du bétail avec en prime le personnel peu sympathique Toujours véloce pour les réservations et les payements mais en cas de pépin ya plus personne au répondeur

  • Yvan le 26.07.2018 21:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    S'envoyer en l'air

    Le problème ce n'est pas le prix du billet, le retard et/ou l'annulation. C'est simplement le manque d'informations aux voyageurs. Les laisser en plan pendant des heures est tout simplement du foutage de gueule.

  • Capuera le 26.07.2018 20:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Du balai ces méprisants

    Du foutage de gueule comme d'habitude ces low cost. Comme dans toutes les grands boîtes, en cas de problèmes les chefs sont aux abonnés absents et envoient leurs subalternes au casse - pipe. Pour encaisser leur pognon, a par contre ils sont - là. Du balai.

  • Pénélope le 26.07.2018 20:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pauvre choux

    et ça va augmenter avec la futur fermeture de ZH à 22h..