Pauvreté en Suisse

15 mars 2011 13:16; Act: 15.03.2011 17:30 Print

«Personne n'est à l'abri»

En Suisse, de plus en plus de familles basculent dans la précarité. Le phénomène passe pourtant souvent inaperçu.

storybild

L'un des visuels de la campagne d'affichage des CSP. (Photo: dr)

Une faute?

Les centres sociaux protestants (CSP) romands ont rappelé la douloureuse réalité de la pauvreté en Suisse et ont lancé une campagne de sensibilisation auprès de la population.

La situation s'aggrave, a constaté devant la presse Hélène Küng, directrice du CSP Vaud. Gérer un budget serré revient souvent à faire de «l'acrobatie». Le moindre grain de sable peut avoir des conséquences dramatiques, plongeant par exemple une famille dans la spirale du surendettement.

«Notre difficulté est de faire comprendre que la pauvreté peut concerner chacun de nous et qu'on peut rapidement y tomber», a fait savoir le directeur du CSP Berne-Jura, Pierre Ammann. «Personne n'est à l'abri», a-t-il ajouté, surtout aujourd'hui, où la pérennité du travail n'est pas garantie.

Pas de foot pour les enfants

Ce qui frappe les responsables des CSP, aussi bien à Genève, qu'à Neuchâtel, Vaud ou dans le Jura, «c'est le fait que certaines familles n'ont pas accès à la culture ou ne peuvent offrir des activités sportives aux enfants faute de moyens», a noté M.Ammann. Les personnes concernées subissent alors une forme d'exclusion.

En Suisse, des enfants naissent pauvres, a souligné le directeur du CSP Genève Alain Bolle. «On s'inquiète des mesures qui vont être prises», a-t-il ajouté, se félicitant toutefois que le conseiller fédéral Didier Burkhalter ait visiblement l'intention de travailler sur les prestations complémentaires pour les familles.

Pour les responsables des CSP romands, faire reculer la précarité passera aussi par des efforts en matière de formation en faveur des personnes en difficulté. Une véritable offensive doit être menée. A Genève, par exemple, 40% des gens suivis par le CSP n'ont pas fait d'apprentissage ou sont sans bagage, a relevé M.Bolle.

Campagne d'affichage

La campagne de sensibilisation lancée par les CSP romands doit aussi aider à récolter des dons. Des affiches ont été réalisées. L'une montre une mère de famille, dans un supermarché avec son enfant en bas âge, une pancarte accroché à son caddy où il est écrit: «Mari malade, dettes, m'en sortir ??».

(ats)