Wil (SG)

18 août 2019 07:10; Act: 18.08.2019 08:20 Print

«Pourquoi j'inventerais une histoire aussi horrible»

Une jeune gymnaste sort du silence pour dénoncer les abus de son entraîneur. La victime présumée raconte ce que l'homme de 40 ans lui aurait fait subir.

storybild

Le pédophile présumé est entraîneur des gymnastes artistiques du Centre régional de performance de Suisse orientale.

Sur ce sujet
Une faute?

Elle est restée silencieuse depuis un an et demi. Son entraîneur lui aurait fait promettre de ne pas rendre l'affaire publique, qu'ils pourraient en souffrir tous les deux. Mais pour protéger ses camarades gymnastes, la jeune fille de 17 ans a brisé le silence. Elle a fini par dénoncer l'entraîneur des gymnastes du Centre régional de performance de Suisse orientale (RLZO) à Wil. Toutefois, la présomption d'innocence s'applique.

Dans le «Tagblatt», elle raconte sa version des faits. Au début, cela avait l'air innocent: il la touchait à la hanche mais ensuite, l’entraîneur a commencé à faire des blagues douteuses. Puis un jour, il lui a parlé d'amour: «Comment pouvais-je savoir ce qu'il voulait dire ? Je lui faisais confiance comme à un père», explique-t-elle. En 2017, il aurait fini par séduire la jeune fille de 15 ans à l'époque des faits présumés. Cette dernière affirme même qu'il l'a rendue dépendante à l'alcool.

Victime esseulée

Ce n'est que vendredi dernier que la jeune gymnaste en a parlé aux parents de ses amies du centre de gymnastique. Pourtant, beaucoup n'y croient toujours pas. «Ils me détestent. Mais pourquoi j'inventerais une histoire aussi horrible, demande-t-elle dans le journal alémanique. Personne n'est de mon côté.»

Elle savait d'avance qu'elle nuirait probablement à l'entreprise du centre de formation si elle rompait son silence. «Ce n'est pas ce que je voulais.» Néanmoins, elle ne regrette pas d'avoir fait le pas.

(20 minutes)