Seisme au Japon

19 mars 2011 16:21; Act: 19.03.2011 16:24 Print

«Sortir du nucléaire serait très difficile»

Dans le cadre du débat sur le nucléaire, Doris Leuthard met en garde contre des «demandes irréfléchies».

storybild

La conseillère fédérale a cependant admis que les risques relatifs à l'énergie nucléaire avaient peut-être été «sous-estimés». (Photo: Reuters)

Sur ce sujet
Une faute?

Un passage de l'atome aux énergies renouvelables demanderait «d'énormes efforts», a-t-elle indiqué samedi lors de l'assemblée des femmes PDC à Zurich.

La conseillère fédérale a cependant admis que les risques relatifs à l'énergie nucléaire avaient peut-être été «sous-estimés». Toutefois, avant de discuter d'un avenir sans énergie nucléaire, Doris Leuthard souhaite obtenir plus d'informations afin de pouvoir analyser la situation.

La ministre a par ailleurs rappelé qu'à l'heure actuelle, les nouvelles énergies renouvelables telles que l'éolien, le solaire ou le biogaz ne couvrent que 6% des besoins en énergie. Quintupler cette part implique «d'énormes efforts», a-t-elle souligné, faisant notamment référence à des projets éoliens ou hydrauliques bloqués pour des raisons de protection du paysage.

«Centrales suisse sûres»

La Suisse vit depuis 40 ans avec l'énergie nucléaire et à l'heure actuelle toutes les centrales sont sûres, a plaidé Doris Leuthard. La seule question ouverte concerne le cas d'un tremblement de terre de 7 sur l'échelle de Richter, a-t-elle ajouté.

Face aux accidents nucléaires au Japon, Doris Leuthard a suspendu lundi les procédures de demande d'autorisation pour de nouvelles centrales en Suisse. L'Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) mène pour sa part un examen anticipé des centrales existantes. Les premiers résultats sont attendus pour la fin mars.

(ats)