Zurich

16 mai 2019 20:46; Act: 16.05.2019 20:46 Print

«Tout à coup, le chauffeur Uber a pété les plombs»

Une jeune Zurichoise dit avoir été insultée et poussée par un conducteur Uber parce qu'elle a payé en petite monnaie. L'entreprise assure ne pas tolérer de tels comportements.

storybild
Sur ce sujet
Une faute?

E.G., 21 ans, était loin de s'imaginer comment sa soirée allait se terminer, dimanche, quand elle est montée à bord d'une voiture Uber avec sa petite soeur de 19 ans.

Arrivé à destination, le conducteur leur a demandé de payer la course, que son petit ami avait commandée, en cash. «Ça m'a perturbée parce que je ne savais pas qu'on pouvait payer les services Uber en argent liquide.»

Une voisine vole au secours des jeunes femmes

Après une brève discussion avec le chauffeur, la jeune Alémanique est finalement montée dans son appartement pour aller chercher de l'argent. Sa soeur, elle, est restée dans l'auto. «Nous voulions lui montrer qu'on n’allait pas s'en aller sans payer. Mais pendant mon absence, le conducteur a insulté ma soeur. Du coup, elle est sortie de la voiture en attendant mon retour.»

Et c'est précisément à son retour que la situation aurait dégénéré: «Je lui ai donné de la monnaie parce que je n'avais plus de billets à la maison. C'est là qu'il a commencé à péter les plombs. Il nous a engueulées et nous a poussées à plusieurs reprises. Il devenait de plus en plus agressif.» Il aurait néanmoins fini par s'en aller après l'intervention d'une voisine, venue prêter main-forte aux deux jeunes femmes.

E.G. a signalé l'affaire au service clients d'Uber et envisage de porter plainte. Contactée, une porte-parole de l'entreprise qualifie la situation de préoccupante: «Nous avons pris contact avec les personnes impliquées pour évaluer ce qui s'est passé. En aucun cas, Uber ne tolère la violence.»


(mon/ofu)