Winterthour (ZH)

05 janvier 2016 17:33; Act: 05.01.2016 17:33 Print

«Un an suffit pour former les recrues de l'EI»

Deux ados, soupçonnés d'être partis faire le jihad en 2014, ont été arrêté fin décembre 2015 à Zurich. Un expert se demande pourquoi le frère et sa soeur sont de retour en Suisse.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

V.*, 17 ans, et E.*, 16 ans, ont été arrêtés le 29 décembre à l'aéroport de Kloten (ZH). Les deux ados sont soupçonnés d'être partis faire le jihad en Syrie en décembre 2014. Depuis leur arrestation, ils sont interrogés par l'autorité pénale de Winterthour (ZH) chargée des mineurs. Les enquêteurs tentent notamment de comprendre pourquoi le frère et sa soeur sont de retour en Suisse.

Interrogé par nos collègues alémaniques de «20 Minuten», Lorenzo Vidino, expert en terrorisme, essaie de répondre à cette question.

Est-ce probable que V. et E. aient pu quitter la Syrie après avoir rejoint le groupe Etat islamique?
On dit que l'EI ne laisse partir personne. Normalement, ceux et celles qui rejoignent le groupe de jihadistes n'ont que très peu de chance de rentrer un jour à la maison. On a déjà souvent entendu parler de gens qui se sont fait tuer parce qu'ils ont tenté de fuir l'EI. Mais à l'inverse, il existe aussi des personnes qui ont réussi à quitter le territoire de l'Etat islamique.

Que s'est-il passé selon vous?
C'est difficile à dire. Il se peut que les ados soient parvenus à s'enfuir d'une manière ou d'une autre. Leurs parents auraient également pu payer le groupe Etat islamique pour qu'il les libère.

Serait-ce possible que les jeunes aient été renvoyés en Suisse par l'EI pour y perpétrer un attentat?

Oui c'est une deuxième possibilité. Si c'est le cas, ils ont suivi une formation particulièrement complexe au sein du groupe. En règle générale, un an suffit pour entraîner les jihadistes et leur inculquer tout ce dont ils ont besoin.

(20 Minuten/ofu)