Ueli Maurer

01 janvier 2013 12:21; Act: 01.01.2013 14:50 Print

«Un pour tous, tous pour un»

Le président de la Confédération pour 2013, Ueli Maurer, a présenté mardi ses voeux au peuple suisse.

Sur ce sujet
Une faute?

«Un pour tous et tous pour un»: le président de la Confédération a décliné mardi cette devise dans son allocution radio-télévisée de Nouvel an. Ueli Maurer a appelé par ce discours les Suisses à préserver l'héritage du Pacte fédéral de 1291 pour répondre à la pression internationale.

Pour le président de la Confédération, le message principal du Pacte fédéral est à la base de la société suisse, de sa sécurité et de sa réussite. Et d'en émailler son discours: «Un pour tous, tous pour un», «Les uns avec les autres et pour les autres», «Avec les autres et pour les autres».

JFK

«C'est une sorte d'héritage dont nous sommes les gardiens», a affirmé Ueli Maurer, en appelant à ne pas le dilapider. Pour faire passer le message, il a fait écho à la célèbre formule de l'ancien président des Etats-Unis John Fitzgerald Kennedy («ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, mais demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays»).

«La Suisse ne peut fonctionner que si chacun se demande constamment ce qu'il peut faire pour son pays. En fonction des forces et des possibilités qui sont les siennes. La Suisse est vouée à sa perte si nous nous demandons seulement ce que l'Etat doit faire pour nous», a dit le conseiller fédéral UDC.

Pression étrangère

Présentant ses voeux pour 2013 dans une allocution conclue par un «Vive la Suisse», le président a souligné la nécessité de se soutenir et de travailler pour le bien d'un pays sous pression constante.

«Ces prochains mois, nous seront également l'objet de critiques. Pas parce que nous aurons fait moins bien que les autres! Mais au contraire parce que nous aurons fait mieux. Nous devons être fiers de ce que nous avons accompli.» Car la Suisse se porte bien alors que de nombreux pays proches vont de plus en plus mal.

(ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jean Max le 02.01.2013 12:21 Report dénoncer ce commentaire

    "La Suisse c'est pas bien" Jail 1.1.2013

    @Jails. Je résume : Vous avez honte d'être Suisse, vous rêvez de la disparition du"Suisse" par l'immigration, le peuple est "con" selon vous dires, vous détestez notre "paradis fiscal", admirez Chavez, etc... En gros vous rêvez de démocratie... Mais de gauche seulement, c'est ça ? Quand M Calmey-Rey a été élue, vous étiez content, je peux imaginer. Et après son année de présidence ??

  • ATM le 02.01.2013 02:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    beau discours!

    j aime bien!

  • Un Suisse le 02.01.2013 00:55 Report dénoncer ce commentaire

    Hop Suisse

    Très beau discours ça fait un moment que je n'avais pas entendu un beau discours patriotique vive la Suisse! Nous ne plieront pas devant l'Europe!

Les derniers commentaires

  • Kurt Sempach le 02.01.2013 12:21 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo M. Maurer !

    Cela fait plaisir de voir enfin un président qui en a dans le caleçon ! Beau discours ! Et juste pour les "rageux", la phrase "un pour tous, tous pour un", c'est pas une reprise d'un conte histoire de faire genre, c'est la devise de la Confédération suisse depuis 1848 (d'ailleurs, elle est inscrite en latin sur le dôme du Palais fédéral). CQFD !

    • MortGarten le 02.01.2013 15:32 Report dénoncer ce commentaire

      à Kurt Sempach

      Vous avez tord d'aller regarder dans le caleçon de votre président, mais on vous comprend ce doit être le seul endroit chez lui où il y a quelque chose

  • Jean Max le 02.01.2013 12:21 Report dénoncer ce commentaire

    "La Suisse c'est pas bien" Jail 1.1.2013

    @Jails. Je résume : Vous avez honte d'être Suisse, vous rêvez de la disparition du"Suisse" par l'immigration, le peuple est "con" selon vous dires, vous détestez notre "paradis fiscal", admirez Chavez, etc... En gros vous rêvez de démocratie... Mais de gauche seulement, c'est ça ? Quand M Calmey-Rey a été élue, vous étiez content, je peux imaginer. Et après son année de présidence ??

  • Hans K. le 02.01.2013 11:36 Report dénoncer ce commentaire

    Au ciel montent plus joyeux

    Monsieurs Maurer arrive à point nommé pour représenter notre pays, nos valeurs. Dans ces moments difficiles, il est important de serrer les rangs et d'affirmer notre identité Suisse avec fierté. Merci Monsieur Maurer de remettre la Suisse au centre du débat. Vive la Suisse ! Le plus beau pays du monde. Yo-lolo-Outi !

  • Info le 02.01.2013 10:43 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo M. Ueli Maurer

    Bravo , j'aime son discour , j'espere qu'il sera ferme face a l'europe et qu'il fera de la suisse un pays unie, je pense que si vous tenez parole a votre discour le peuple sera derriere vous.

  • Raymonde Schoch le 02.01.2013 10:27 Report dénoncer ce commentaire

    Un pour tous ?

    M. le Presudent, Solidaire avec les immigrés et les sans papiers aussi ?

    • Arte le 02.01.2013 11:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      Oui mais....

      En attendant, je ne pense pas que les sans papiers et immigrés viennent chez nous en se disant "qu'est ce que je pourrais apporter à la Suisse" ;)

    • Jean-Claude duVal le 02.01.2013 11:47 Report dénoncer ce commentaire

      Et bien oui!

      C'est notre devise nationale ("Unus pro omnibus, omnes pro uno") et un point fondamental de notre constitution ("Le peuple suisse [...] sachant [...] que la force de la communauté se mesure au bien-être du plus faible de ses membres"). En tant que Suisses, c'est notre devoir d'être solidaires avec ces gens aussi.

    • Ruedi Hans le 02.01.2013 11:53 Report dénoncer ce commentaire

      Mais oui...

      Aidons d'abord les Suisses en difficultés. Les sans-papier et les immigrés doivent trouver du soutien chez eux, dans leur famille. Nous avons notre part de "la misère du monde". Enough is enough