Presse

08 janvier 2016 12:55; Act: 08.01.2016 15:08 Print

«Vigousse» célèbre les 25 ans de RSF Suisse

Un numéro spécial de l'hebdomadaire satirique sera encarté dans le Matin Dimanche du 10 janvier.

storybild

Gerard Tschopp, Président de Reporters sans frontieres Suisse, pose avec le numéro spécial de Vigousse. (Photo: Keystone)

Une faute?

Reporters sans frontières (RSF) Suisse fête ses 25 ans en 2016. L'organisation créée à cette occasion un fonds de soutien aux journalistes en danger. Pour marquer cet anniversaire, un numéro spécial de Vigoussesera encarté dans le «Matin Dimanche» du 10 janvier.

«Il s'agit d'un projet assez particulier, unique à notre connaissance, entre Vigousse et RSF», a déclaré Gérard Tschopp, président de RSF Suisse vendredi devant la presse à Lausanne. Il débouche sur un numéro spécial de l'hebdomadaire satirique.

Le principe: célébrer la liberté de la presse et son importance, un principe parfois difficile à comprendre dans un pays où il est une réalité, a relevé Stéphane Babey, rédacteur en chef de Vigousse.

Ce numéro de 16 pages présente ainsi un Vigoussetransformé en organe de l'Etat et qui tresse des lauriers à l'unique parti de Suisse, le parti de la Vérité. Excepté l'édito qui explique l'exercice, tout se déroule dans une Suisse fictive, souligne le rédacteur en chef.

Inspiré des régimes autocratiques

«On s'est inspiré de tout ce qui se fait en dictature», a-t-il ajouté. La Une représente les sept conseillers fédéraux dans un graphisme digne du communisme à la chinoise. Suivent des petits portraits dithyrambiques des membres du gouvernement et de leur bilan, avec des dessins plutôt flatteurs.

Le journal se réjouit de l'alliance de la Suisse avec Poutine et fait la promotion des vacances au Turkménistan. RSF y est d'ailleurs présentée comme une organisation terroriste.

On a voulu que ce soit humoristique, qu'on puisse en rire un peu. Les caricatures sont aussi présentes, même s'il n'est pas simple de faire de l'humour en dictature, note M. Babey.

(nxp/ats)