Suisse

23 avril 2019 18:56; Act: 23.04.2019 19:30 Print

Une étiquette Nutri-Score dans nos assiettes?

Une réunion entre l'Office fédéral de la sécurité alimentaire et divers intervenants du monde de l'alimentation et de la santé s'est tenue mardi.

storybild

Le Nutri-Score vise à informer le consommateur de la qualité des aliments qu'il choisit. (Photo: Wikipédia)

Sur ce sujet
Une faute?

Une table ronde organisée par l'Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) s'est tenue mardi à Berne sur l'éventuelle introduction du système d'étiquetage des aliments Nutri-Score.

Des représentants de l'économie, d'organisations de protection des consommateurs et de promotion de la santé y ont pris part. L'Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) s'est tenue mardi à Berne sur l'éventuelle introduction du système d'étiquetage des aliments Nutri-Score. Des représentants de l'économie, d'organisations de protection des consommateurs et de promotion de la santé y ont pris part.

Objectif atteint

Le but de la table ronde était d'informer les participants sur les systèmes d'étiquetage actuels et notamment le Nutri-Score, un indicateur de la qualité nutritionnelle des aliments, indique mardi l'OSAV, qui estime que l'objectif a été atteint. La deuxième partie de la rencontre portait sur les avantages et inconvénients d'introduire un tel système.

Les participants n'ont pris aucune décision, précise l'OSAV. Ce dernier et les représentants de l'économie intéressés ont cependant convenu de se réunir une seconde fois à la fin mai pour définir la suite des travaux.

L'OSAV soutient l'introduction en Suisse d'un Nutri-Score. Un tel système «informerait et aiderait les consommateurs dans leur choix de denrées alimentaires saines». Le cas échéant, l'introduction d'un tel système se fera sur une base volontaire, comme c'est le cas dans l'Union européenne, tient à rappeler l'OSAV.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Duvent le 23.04.2019 19:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Y a pas le feu au lac .....

    Donc en 2025 on saura la qualité des aliments dans notre assiette. Et 2025 c'est si ça va vite .....

  • Jean-Phil Desplats le 23.04.2019 19:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A voir

    Reste encore à voir comment les valeurs nutritionnelles seront calculées. Je parie que les plats tout prêts de notre chère multinationale vaudoise seront notés A! Encore une manipulation masquée ?

  • Doc No le 23.04.2019 20:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    nutri score

    et gous allez vous fier a ce que des politiciens vont vous dire payés par les lobbys de l'agralimentare

Les derniers commentaires

  • @Flavio le 24.04.2019 10:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les prix augmenteront

    On voit que Coop et Migros se frottent les mains comme avec le Bio, pour des margesbplis grandes.

  • Cajoline le 24.04.2019 09:15 Report dénoncer ce commentaire

    Eh voilà...

    Comment prendre les gens pour des demeurés qui ne savent pas lire les étiquettes et les culpabiliser d'acheter un paquet de chips...mais bon, si les consommateurs veulent faire la fortune de ses grands groupes en achetant que des produits transformés. Et les daltoniens ils vont faire comment ? ;)

  • bien le 24.04.2019 08:22 Report dénoncer ce commentaire

    pasbien

    rouge pas bien!! vert bien!!! alors pourquoi on le vend ????

  • y en a marre le 24.04.2019 07:23 Report dénoncer ce commentaire

    bla bla bla

    Jinstallerai plutôt, et ceci nest quun exemple. Un court métrage sur les conditions de travail des personnes qui récolte les fraises en Espagne, avec en prime la vie de seigneur que fait le propriétaire de ses plantations avec laccord de ses messieurs, dames les politiciens.

  • Séverine le 24.04.2019 07:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bien vu et mal anticipé

    Merci pour cette belle séance et pour les suivantes et aussi pour le coût déjà imputé à cette idée. Si l'idée est bonne et louable elle reste un surcoût car le Suisse payera encore plus pour des emballages différents au reste du monde. Une bonne éducation scolaire sur le sujet aurait le même effet et mieux augmenter le prix des produits nocifs et réduisez celui des bons histoire qu'on puisse manger autre chose que des étiquettes.