Récompense

11 mars 2011 13:24; Act: 11.03.2011 17:39 Print

10 000 dollars à qui baptisera son enfant Dada

Le mouvement culturel dadaïste et son lieu mythique, le Cabaret Voltaire à Zurich lancent une action pour leur centième anniversaire.

storybild

C'est en 2005 qu'un premier bébé à être prénommé Dada. (Photo: Com&Com)

Une faute?

Le «Cabaret Voltaire» et le duo d'artistes Com&Com recherchent à travers le monde des parents qui donneront à leur enfant le nom de baptême «Dada». A la clef: une récompense de 10 000 dollars nous révèle le «Tages Anzeiger».

Lancement à Moscou

Le lancement de cette «happening» s'est fait à Moscou. «Pour redynamiser les idées et les stratégies du dadaïsme» selon le duo Com&Com. Car le mouvement doit se montrer critique face à la société de consommation actuelle.

Un enfant a du reste déjà été baptise Dada en 2005 à Winterthour dans le cadre de l'action «Gugusdada». Un compte d'épargne doté de 10 000 francs a été ouvert pour le bébé à cette occasion.

Entre 5 et 6 bénéficiaires

«Jusqu'en 2016, cinq à six enfants seront peut-être ainsi prénommés» estime Johannes Hedinger de Com&Com. Ils seront tous invité en 2016 pour célébrer les 100 ans du mouvement intellectuel, littéraire et artistique né sur les rives de la Limmat.

Hors budget

Du côté de la direction de la culture de la ville de Zurich, Paul Baumann, son directeur adjoint est clair. «La ville prend à sa charge près de 300 000 francs pour la location du local «Cabaret Voltaire». Pour cette action, l'argent est apporté par des sponsors ou sur les rentrées du café.»
Il est vrai que le conseil municipal a accordé en août 2010 un crédit de 900 000 francs pour les 100 ans du dadaïsme, dont deux-tiers sont injectés directement dans la location du «Cabaret Voltaire».«»

(jbm)