Suisse

03 janvier 2017 10:06; Act: 03.01.2017 10:28 Print

2017: l’optimisme prévaut côté boulot et côté sexe

Un sondage met en lumière les rêves bleus des habitants de notre pays pour l’an nouveau.

storybild

Pour l'année qui commence, le moral des Suisses est plutôt au beau fixe. (Photo: Ross Gilmore)

Une faute?

Entre pessimisme et optimisme le cœur des Suisses balance plutôt vers l’euphorie, selon le baromètre de l’espoir pour 2017 publié par l’association Swissfuture. Près de 18'000 personnes ont évalué différents thèmes. Si les attaques terroristes, les tremblements de terre, le Brexit ou encore l'élection de Donald Trump ont marqué 2016, pour l'année suivante, les sondés trouvent quelques sources de futur bonheur.

Ils devaient évaluer sur une échelle de 1 (pessimiste) à 5 (optimiste) leur pressentiment pour 2017. De manière générale, les femmes (moyenne de 3,86) font davantage confiance à la bonne fortune que les hommes (3,75).

Sexe et travail

Ainsi, côté épanouissement au travail, les hommes appréhendent la situation économique à venir calmement et ont tendance à faire confiance aux marchés (2,92). Dans ce domaine, les femmes sont davantage critiques (2,75).

Autre sujet rempli d’espoirs un peu plus pour les hommes que pour les femmes: le désir sexuel et le besoin de moments romantiques. Andreas M. Kraft, membre du comité de Swissfuture, détaille ce sujet en indiquant que «chez les célibataires (15% des sondés), la nécessité d’une relation – même à court terme – est très très importante.» Trouver un ou une partenaire, même provisoire, est la résolution que certains auront prise pour 2017. Cet aspect est même, pour certains, plus important que la réussite professionnelle ou financière et que la possibilité d'être en mesure de venir en aide aux autres.

Forte compassion

Les femmes, en revanche, accordent plus d'importance au soutien aux autres personnes. En ce qui concerne l'épanouissement personnel et les velléités d'indépendance, elles sont plus importantes pour les hommes (3e rang d'importance) que pour les femmes (5e rang). «Les femmes ont tendance à se monter plus empathiques que les hommes. Elles ont aussi davantage l'esprit d'équipe et ne se mettent pas la pression de tout faire toutes seules», analyse le chercheur.

Ces résultats globalement positifs surprennent au regard d'une année 2016 qui a été dure. C’est comme si les Suisses se disaient «on en a assez eu en 2016, passons à quelque chose de mieux!» conclut Andreas M. Kraft.

(bz/jbm/dmz)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Dp le 03.01.2017 10:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Journabot?

    On ne comprend rien , on ne sait pas de quelles tranches d'âge ni de catégories de personnes nous parlons. Quand on a si peu d'éléments , on s'abstient de pondre un article.

  • Sonde Man le 03.01.2017 11:13 Report dénoncer ce commentaire

    Pas fiable

    Si vos sondages sont aussi bien réalisés que ceux qui prédisaient une défaite écrasante pour Trump on a pas fini de rire.

  • Lucky le 03.01.2017 11:02 Report dénoncer ce commentaire

    Stop aux idioties

    Je ne vois pas comment on peut se réjouir alors que tout augments mais nos salaires font du surplace. Encore un sondage pour endormir le peuple. Assurances maladies que l'ont ne bientôt plus payer. Sondage arrêté de lancer la poudre aux yeux.

Les derniers commentaires

  • Lobby&Co le 04.01.2017 05:22 Report dénoncer ce commentaire

    "optimisme"

    Après les tremblements de terres, les tsunamis, les épidémies, les inondations, les attaques terroristes et...... LE BREXIT et L'ELECTION DE DONALD TRUMP (les deux pires catastrophes naturels que le monde ai connu depuis des siècles!) les gents trouvent encore le moyen d'être optimiste pour 2017! Vive le pain et les jeux... heu non.... vive le sex et travail! (surtout le travail, les gueux, surtout le travail)

  • fauche mais heureux le 03.01.2017 21:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    en frequentant elle regardait deja ton gousset

    la photo. elles veulent toutes 3500 chf de pension. attention les mecs , mieux une prostituées , qu une régulière qui te coûte pendant 25 ans. pour moi OK , 1750 chf chacun . que le fric les grandes , avant pendant et après le mariage = pensions. comme Brad Pitt on pleure mais fauche

  • La voix du peuple le 03.01.2017 17:46 Report dénoncer ce commentaire

    Merci à vous tous, commentateurs !!

    Moi, sur 20min.ch, il y a longtemps que je ne lis plus autre chose que les commentaires, même si les meilleurs sont vraisemblablement censurés (les miens le sont souvent). Avec vous autres internautes, on prend au moins quelques petits plaisirs ! Et vous ? Itou ??

  • tom le 03.01.2017 16:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    effectivement....

    Côté sexe on peut s'attendre à ce que les conseillers fédéraux continuent de baisser la culotte devant les bureaucrates de l'union européenne, pot de vaseline bio offert. Côté boulot difficile de faire pire: discrimination des résidents suisse sur le marché du travail, chômage pour les 40 ans et plus remplacé par des expatriés (qui seront virés à leur tour quand ils auront 40 ans et plus), maintien des privilèges des hauts fonctionnaires ( compromis avec la droite ultra libérale pour le maintien de la libre circulation). Une lueur d'espoir: l'initiative de l' ASIN sur la fin de la libre circulation.

  • Jean Terreaterre le 03.01.2017 14:39 Report dénoncer ce commentaire

    Sondages, sondages

    Pour le boulot, va falloir attendre fin février et les premiers résultats de la mise en oeuvre de l'initiative UDC ainsi que les résultats des votations de février! Pour ce qui est du sexe, certainement qu'il va y avoir un très gros boum des sondages, une fois que ces messieurs se seront tous fait vasectomisés, histoire de ne pas se faire plumer....