Sondage Tamedia

05 juillet 2018 07:05; Act: 05.07.2018 16:49 Print

56% des Suisses sont pour la libre circulation

Un sondage Tamedia révèle que plus de la moitié de la population soutient l'accord sur la libre circulation des personnes conclu avec l'UE. 49% des Suisses sont par ailleurs favorables à un accord-cadre.

storybild

(Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

«L'initiative est là», a déclaré la semaine passée le président de l'UDC, Albert Rösti. Selon lui, son parti est parvenu à récolter suffisamment de signatures pour soumettre son initiative visant à résilier la libre circulation des personnes avec l'Union européenne (UE). Si les paraphes doivent encore être authentifiés, Albert Rösti s'est dit surpris de la rapidité avec laquelle les signatures ont été recueillies. Le parti agrarien avait en effet jusqu'au 18 juillet 2019 pour récolter les 100'000 paraphes nécessaires.

Un récent sondage Tamedia, éditeur de «20 minutes», montre néanmoins que la partie n'est pas gagnée d'avance pour l'UDC.
En effet, 56% des personnes interrogées veulent maintenir l'accord sur la libre circulation conclu avec l'Union européenne. 40% veulent le résilier et 4% sont indécis.

Un coup d'oeil sur les préférences politiques des votants montre par ailleurs qu'actuellement seuls les sympathisants de l'UDC souhaitent résilier l'accord sur la libre circulation (83% de oui). Les électeurs de tous les autres partis se disent favorables à cet accord.

L'enquête en ligne de Tamedia s'est aussi intéressée à la question de l'accord-cadre. Actuellement, 49% de la population estime que la Suisse devrait conclure un accord-cadre institutionnel avec l'UE, notamment censé régler la reprise du droit européen par la Suisse. 43% des Suisses s'y opposent. Le camp des indécis se monte à 8%.

Le positionnement des sondés semble coïncider avec celui des entreprises helvétiques. Trois firmes sur quatre disent «oui» à un accord-cadre avec l'Union européenne, révèle une étude de gfs.bern, publiée lundi. L'enquête a été menée auprès d'un millier de firmes environ, sur mandat d'economiesuisse et de l'Alliance Economie-Politique. Plus l'entreprise est grande, plus son soutien est fort. La sécurité juridique dans les relations avec l'UE est cruciale pour les entreprises suisses. Selon elles, renoncer à développer les accords bilatéraux avec l'UE menacerait la Suisse en tant qu'espace économique.

Pour rappel: le Conseil fédéral souhaite renouveler la voie bilatérale avec l'Union européenne. Pour cela, il doit négocier sur un accord-cadre institutionnel. Les Sages ont par ailleurs annoncé fin 2017 qu'ils souhaitent débloquer 1,3 milliard de francs pour continuer d'aider, comme elle l'a fait pendant dix ans, les pays d'Europe centrale et orientale membres de l'UE pour une nouvelle période de 10 ans.

Reste que la nouvelle contribution de soutien à l'UE pourrait ne pas passer la rampe au Parlement. Plusieurs partis sont en effet réticents à payer s'il n'y a pas une amélioration des relations avec l'UE, notamment une reconnaissance illimitée de l'équivalence de la bourse suisse.

Quelques informations sur le sondage

La 2e vague du sondage en ligne a été réalisée entre le 21 et 22 juin sur les sites des différents titres de Tamedia. Pas moins de 14'851 personnes issues de toute la Suisse y ont participé. Les politologues Lucas Leemann et Fabio Wasserfallen ont pondéré les réponses en fonction de variables démographiques, géographiques et politiques afin de correspondre le plus étroitement possible à la structure de la population suisse. La marge d'erreur est de 1,5%.

(ofu/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jean le 05.07.2018 07:23 Report dénoncer ce commentaire

    Aucune crédibilité !

    " un récent sondage 20mn " Ha ha ha c'est une blague ?

  • Lolo le 05.07.2018 07:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Non

    Des votations, le peuple dira non !!!

  • Gilbert le 05.07.2018 11:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Changer ...

    Moi, adulte et père de famille vivant à Genève, j'ai encore mon boulot, mais mes enfants ont dû partir d'ici ou n'ont pas de travail en ce moment. On n'en veut plus de cette libre circulation, c'est du suicide pour notre jeunesse qui n'arrive pas à se réaliser. Ouvrez donc les yeux bon sang !

Les derniers commentaires

  • Phénix le 06.07.2018 17:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Explications

    Il serait bon de mettre sur quel tranche dâge le sondage a eu lieu et sur combien de personnes. Ça serait déjà plus représentatif et compréhensible

  • rexx le 06.07.2018 13:30 Report dénoncer ce commentaire

    REVEILLEZ VOUS ET VOTEZ

    Au lieu de pleurnicher sur les effets de la libre circulation sur les forums, alors VOTEZ quand c'est le moment!! Pareil qu'avec la taxe Billag, tout le monde pleurniche, mais personne ne voulait rien faire, d'effroi ... BEEEEEEE dit le mouton.

  • Philippe le 06.07.2018 12:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bientôt...

    plus d étrangers en Suisse que de nationaux...sans compter les doubles nationaux ...je pars au Portugal, y ´ a plus personne, sont tous en Suisse. Et dire qu Ils sont pour recevoir des réfugiés pour relever leur économie. Ferait mieux de rapatrier leurs citoyens. Mais bon, les aides sociales sont moins intéressantes là-bas...

  • Loup Gens le 06.07.2018 09:43 Report dénoncer ce commentaire

    CENSURE ORDURIÈRE !

    Et toujours cette censure extraordinaire pour ceux qui n'ont pas le même avis que les "journalistes" et la gauche bien pensante....

    • Loup Gens le 06.07.2018 14:28 Report dénoncer ce commentaire

      Aux manipulateurs de 20 minutes !!!

      Il est inutile de publier ce coup de gueule réel mais sans raisonnement alors que vous avez censurez mes réponses récentes et argumentées à "None" et "la Claque". Le misérabilisme de votre attitude est détestable.

  • madame soleil le 05.07.2018 21:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'était couru d'avance

    Je connais des gens qui ont voté pour à l'époque, et essayaient de me démontrer que j'avais tort, et maintenant ils s'en mordent les doigts car ils se sont fait éjecter de leurs jobs comme des malpropres et ne retrouvent pas d'emploi. A savoir une centaine d'offres pour aucun entretien tel est leur devenu aujourd'hui. Ils regrettent désormais ma clairvoyance.