Stäfa (ZH)

12 février 2019 13:48; Act: 12.02.2019 13:53 Print

Elle devait faire de la gym sur le ventre de son éduc'

Un collaborateur d'une structure d'accueil zurichoise a eu plusieurs contacts physiques étroits avec une jeune fille. L'établissement concerné enquête.

storybild

Les faits se sont déroulés dans une commune zurichoise. (Photo: Wikimedia)

Une faute?

Une jeune fille de 12 ans a dû retirer son T-shirt pour effectuer des exercices de gymnastique sur le ventre d'un collaborateur d'une structure d'accueil parascolaire, à Stäfa (ZH), selon «20 Minuten». Une femme travaillant dans l'établissement concerné a été le témoin des faits et a ressenti un réel malaise face à ce contact.

Mais le jeune homme, âgé de 29 ans selon «Blick», a également entretenu d'autres liens de proximité avec cette jeune fille. Il l'a notamment invitée dans son bureau en fermant la porte. Sans que l'on sache ce qui s'est passé à l'intérieur.

«Nous avons immédiatement réagi»

Le témoin de la scène, qui «avait peur de faire part de ses observations», a alerté une directrice de crèche, Silvia Frommelt. Celle-ci a elle-même averti l'établissement concerné. Devant l'absence de réaction de la structure d'accueil, cette directrice de garderie a alors contacté la cheffe de la Direction cantonale de l'éducation. «Ce n'est qu'au moment où la pression a été importante que quelque chose a changé», déplore Silvia Frommelt.

Une accusation que réfute la responsable de l'établissement visé. «Nous avons immédiatement réagi et discuté avec l'employé et l'équipe», explique Cristina Würsten. Mi-décembre, la structure d'accueil a ouvert une enquête administrative.

Plainte déposée

La police cantonale zurichoise a confirmé à «20 Minuten» qu'une plainte avait été déposée à fin novembre, concernant des actes sexuels sur des enfants. L'enquête de police est en cours. Le principal intéressé et son avocat ont refusé de commenter les faits en raison de la procédure en cours.

Actuellement, le collaborateur est en arrêt maladie et n'exerce plus.

(cbx)