Berne

09 octobre 2019 21:24; Act: 09.10.2019 21:24 Print

Accusée d'avoir tué ses chiens, elle est acquittée

Le juge a considéré qu'il n'y avait pas de preuve suffisante pour condamner la jeune Bernoise, dont les animaux avaient péri dans des circonstances violentes.

storybild

La jeune femme avait témoigné de son effroi. Avant d'être elle-même accusée.

Sur ce sujet
Une faute?

L'affaire remonte à l'an dernier. Une Bernoise, aujourd'hui âgée de 26 ans, faisait la Une des journaux où elle témoignait de ses souffrances après que ses trois chiens avaient été tués par du poison et des lames de rasoir. Une enquête avait été ouverte et, une année après, c'est elle-même qui a dû se rendre sur le banc des accusés. Mercredi, elle a donc dû répondre au Tribunal qui siégeait à Berthoud (BE). Le Ministère public était certain qu'elle avait elle-même tué ses animaux.

Le juge a pensé la même chose. La femme était endettée et avait été expulsée de son appartement précisément à cause de ses trois compagnons. Elle n'avait pas porté plainte elle-même. Elle avait tenu des déclarations contradictoires pendant l'enquête, à laquelle elle semblait prêter peu d'intérêt. Et, enfin, elle avait récolté 19'000 francs pour payer les opérations d'urgence chez le vétérinaire et pour soutenir des refuges pour animaux... un argent qui dort encore aujourd'hui sur son compte.

Malgré tous ces éléments, le juge a appliqué le principe qui dit que le doute doit profiter à l'accusé. Il n'a pas trouvé de preuves suffisantes pour condamner la jeune femme, qui s'est montrée très émue lors du procès. Le jugement n'est cependant pas définitif et le Ministère public se réserve le droit d'y faire recours.

(rc/ywe)