Suisse

25 février 2020 12:01; Act: 25.02.2020 13:22 Print

Acheter ses médicaments à l'étranger et payer moins

Le directeur de Groupe Mutuel veut qu'il soit possible d'acheter des traitements dans les pays voisins afin d'obtenir des prix plus bas.

storybild

Les dépenses pour les médicaments ont connu une progression spectaculaire entre 2010 et 2018, en s'envolant de 46%. (Photo: Keystone/Archives/Photo d'illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

Thomas Boyer, nouveau patron de la caisse-maladie Groupe Mutuel, estime que les assurés munis d'une ordonnance médicale suisse devraient pouvoir aller acheter leurs médicaments là où ils sont moins chers, donc dans les pays voisins de la Suisse.

En alternative, il est convaincu que l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) devrait être capable de mener des négociations en vue de tarifs moins élevés, explique-t-il dans une interview publiée mardi dans le quotidien Le Temps.

En Suisse, les dépenses pour les médicaments ont connu une progression spectaculaire entre 2010 et 2018, en s'envolant de 46%, selon un récent rapport sur les médicaments de l'assureur Helsana.

Sur la seule année 2018, les coûts des médicaments pour l'assurance ont atteint un niveau record de 7,6 milliards de francs.

Parmi les traitements les plus chers en 2018, les antiviraux sont arrivés en troisième position avec 445,5 millions de francs, alors que les immunosuppresseurs (1,12 milliard de francs) et les anticancéreux (729,8 millions) ont représenté les traitements les plus onéreux, soit près d'un quart des dépenses totales.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Poncho le 25.02.2020 12:50 Report dénoncer ce commentaire

    Depuis des années

    Ça fait très longtemps que je passe la frontière pour acheter mes médicaments à plus de 50% moins cher. C'est une arnaque totale en Suisse.

  • Icing le 25.02.2020 12:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le beurre et l'argent du beurre

    Sur la lancée on devrai pouvoir s'assurer à l'étranger ! Voilà une bonne idée ! Ha vous trouver pas M Boyer ........

  • Féline69 le 25.02.2020 13:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Déplacer le problème

    Et si on ne peut pas se déplacer en France? Et nos pharmacies? Faites baisser les prix des médicaments en Suisse!!!

Les derniers commentaires

  • Jackpitt le 27.02.2020 20:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas dupe

    Il faut aussi lui donner le salaire d'un chef de service de la sécurité sociale en France.

  • Gérard Grokhon le 26.02.2020 09:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vive le bleu pour nos vieux

    "Royaume-Uni-En camion, il fait demi-tour sur l'autoroute". Un peu comme nos petits vieux qui n'ont pas envie égoïstement de lâcher leur volant.

  • Jean Benoit le 26.02.2020 09:16 Report dénoncer ce commentaire

    Ordonnance

    Il faut trouver le médecin qui vous fasse une ordonnance pour que votre assurance vous rembourse et ça c'est pas gagné. Le noeud du problème ne se résout pas de cette façon.

  • Paiet Kreyvh le 26.02.2020 06:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pharma, secteur à dynamiser

    C'est simple, le prix du médoc doit faire partie intégrale de son autorisation de mise sur le marché et être uniforme partout, car un antiacide au prix qui donne des aigreurs d'estomac ou un anti migraineux au prix qui fait mal à la tête n'a aucun sens prophylactique. Le marché n'est pas offre & demande mais offre & besoin et il faut un tiers arbitral neutre pour un prix équitable pour tous, Des prix non similaires c'est quoi? La vie et la santé auraient d'autres valeurs suivant la zone? un eugénisme contraire aux droits humains qui empêche les bonnes médecines locales par dumping: nullisime!

  • Nanny le 26.02.2020 04:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dans la region frontaliere,

    il y a plein de medecins et de dentistes dont l'essentiel de la clientèle est faites de Suisses ou residant Suisses. Certains se font regulierement pincés pour fraude fiscale ou pour double comptabilité.