Saint-Gall

25 juin 2014 10:29; Act: 25.06.2014 10:38 Print

Action «sandwich» refusée à une chômeuse

par Jeroen Heijers/dmz - Une Saint-Galloise sans emploi voulait attirer l'attention en se déguisant en femme-sandwich. La police ne l'a pas laissée faire, car il s'agissait d'une action à but lucratif.

storybild

Doris Dudler se demande pourquoi on ne l'a pas laissée faire. (Photo: Jeroen Heijers)

Une faute?

Doris Dudler, 54 ans, vit à Staad (SG) et cherche un travail depuis plus d'un an. Désespérée après plus de 200 refus, la quinquagénaire décide de tenter le tout pour le tout. S'inspirant de tentatives originales (CV vidéo, distribution de flyers, etc.), elle demande l'autorisation de faire de l'autopromotion dans les rues de Saint-Gall, en femme-sandwich.

Mais la police ne l'a pas entendu de cette oreille: «On m'a répondu que s'ils acceptaient, tous les chômeurs de la région voudraient faire pareil», raconte Doris Dudler. La secrétaire en quête d'emploi leur rétorque que des actions similaires ont été autorisées à Berne ou à Aarau, mais le policier lui répond: «On est à Saint-Gall ici, pas à Berne.»

Pas pour de l'argent

Dionys Widmer, porte-parole de la police municipale, confirme: «Dans ce cas, cette action aurait eu des fins lucratives. Nous ne pouvions pas l'autoriser.» A en croire le policier, faire de la publicité en homme-sandwich est donc interdit dans la ville de Suisse orientale.

«Chaque canton, chaque ville a ses propres lois. Cela ne facilite pas la tâche des demandeurs d'emploi», se plaint la quinquagénaire. Elle s'est tournée vers un moyen plus discret d'attirer l'attention: la distribution de flyers. Elle a commencé d'imprimer des CV en masse. Et si elle a perdu la foi en les postulations classiques, son courage est intact: «Je sais qu'à mon âge, je peux encore trouver une place qui me correspond», conclut-elle.