Société Suisse des Officiers

05 décembre 2017 17:17; Act: 05.12.2017 18:31 Print

Affaire Buttet: une plainte pénale a bien été déposée

Le Ministère public valaisan confirme mardi qu'une plainte visant Yannick Buttet a été déposée par «une ressortissante valaisanne».

storybild

Lieutenant-colonel, Yannick Buttet doit aussi rendre son arme de service. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le ministère public valaisan a confirmé mardi le dépôt d'une plainte pénale à l'encontre de Yannick Buttet. Le conseiller national a démissionné avec effet immédiat de la vice-présidence de la Société Suisse des Officiers (SSO).

La plainte pénale à l'encontre de Yannick Buttet a été déposée par «une ressortissante valaisanne pour des infractions contre l'honneur et la liberté», a indiqué le ministère public dans un communiqué. La procédure suit son cours. Le ministère public revient sur l'instruction qu'il a ouverte pour violation du secret de fonction. Il précise que selon l'enquête en cours, certains éléments diffusés par Le Temps «pourraient provenir de sources policières».

Enfin, le ministère public justifie le fait que le conseiller national n'ait pas été soumis à un éthylotest lorsqu'il a été interpellé une nuit de novembre dans le jardin d'une ex-maîtresse à Sierre. «La police a respecté la procédure prévue en la matière», assure-t-il.

Démission de la SSO

Mardi dans un communiqué, la Société Suisse des Officiers (SSO) a indiqué que le lieutenant-colonel Etat Major Général (EMG) Yannick Buttet avait annoncé son retrait lundi au président de la SSO Stefan Holenstein. La SSO a pris connaissance de la démission de M. Buttet lors de sa séance de comité ordinaire qui s'est tenue lundi soir.

Le comité de la SSO décidera des démarches ultérieures sur la base des conclusions des investigations en cours. Jusqu'à son assemblée des délégués le 17 mars prochain, la vice-présidence de la SSO est assurée par le colonel Marc-André Ryter, ajoute le communiqué.

Retrait de toutes les fonctions

Lieutenant-colonel, Yannick Buttet doit aussi rendre son arme de service. Jusqu'à ce que l'affaire dont il est l'objet trouve une issue, il ne sera plus convoqué à des cours de répétition à la tête de son bataillon.

En outre, Yannick Buttet se retire temporairement de ses fonctions de conseiller national pour suivre un traitement médical lui permettant de maîtriser sa consommation d'alcool. Il a également démissionné de son poste de vice-président du PDC Suisse et suspendu ses fonctions de président de la commune de Collombey-Muraz (VS).

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Pitch999 le 05.12.2017 17:34 Report dénoncer ce commentaire

    Arrêt maladie

    Belle exemple donné. Tellement facile de se faire mettre en arrêt de travail. C'est encore une fois la communauté qui va payé!

  • Pierre le 05.12.2017 17:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bonne nouvelle

    Très bien... Pour avoir côtoyé cette personne (armée) , il est nettement plus sage de ne rien le laisser diriger, présider ou autre...

  • minutes le 05.12.2017 17:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    quelle chute

    quelle chute ... il faut avoir un moral d'acier pour tenir et se relever. j'espère qu'il trouvera son nouveau chemin malgré tout.

Les derniers commentaires

  • Bonbon le 08.12.2017 20:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Affaire Buttet

    Je pense que le peuple suisse demande une réponse de la part du Conseil Fédéral et de son parti ainsi que du Conseil National pour la suite de la procédure pour buttet Je vous trouve un peu petit de cacher la merde au chat si facilement on nen parle plus et comme ça le peuple suisse et les valaisans ne vont voir que du feu Un peu trop facile et un peu lache de nos autorités fédérales.

  • Kim Olivier le 06.12.2017 09:52 Report dénoncer ce commentaire

    Pas sérieux

    Il est vrai que ça fait sérieux de se faire prendre en photo le portable à la main!

  • Mon beau Valais le 06.12.2017 09:52 Report dénoncer ce commentaire

    Bizarre!

    Bizarre! Bizarre. Vous avez dit bizarre? Beaucoup de tapage sur "l'affaire Buttet." Peu de chose sur "l'affaire Darbelay"

    • Jo le 07.12.2017 15:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Mon beau Valais

      Rien à voir !!

  • Marc Alain le 06.12.2017 09:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On se trompe de traitement

    Plutôt que de se faire soigner uniquement pour sa dépendance à lalcool, il faut aussi le soigner pour sa frénésie sexuelle!

  • Jean Neymar le 06.12.2017 09:17 Report dénoncer ce commentaire

    Facile

    Je fais une faute ... je décide de la sanction avec mes copains. Génial ! :-(