Soins à domicile

13 mars 2011 10:27; Act: 13.03.2011 11:07 Print

Afflux d’aides soignantes bon marché

La Suisse assiste à l’arrivée massive de femmes prêtes à travailler à des conditions qui défient toute concurrence.

storybild

70% des aides-soignantes du Tessin proviennent de pays de l'Est et elles cassent les prix. (Photo: Keystone)

Une faute?

Les soins à domicile suisse constatent un afflux considérable de personnel soignant en provenance essentiellement de l’Europe de l’Est. Un tiers serait des femmes d’origine polonaise. Il s’agit surtout de femmes qualifiées prêtes à travailler pour des prix très nettement en-dessous de ceux pratiqués dans la profession par des soignants suisses. Selon la «NZZ am Sonntag», 70% des aides-soignantes du Tessin, travaillant dans le secteur privé, seraient d’origine étrangère.

Alors qu’ il faut normalement débourser 7500 francs pour un service complet de cinq jours par semaine, le salaire exigé par les travailleuses étrangères se situe autour des 1560 francs par mois. Ce sont des agences étrangères qui recrutent ces femmes avant de les envoyer en Suisse. Selon la sociologue Sarah Schilliger, ce «commerce» a fortement augmenté au cours des dernières années et il se déroule dans un cadre juridique très flou».

Cela devrait changer à partir du 1er mai lorsque la libre circulation des personnes sera étendue aux huit pays de l’Est membres de l’UE. Les agences de recrutement pourront venir s’établir en Suisse à partir de cette date. Certaines ont d’ailleurs déjà annoncé qu’elles allaient le faire. La Confédération estime que le nombre de personnel soignant ira en croissant.

(rga)

Les commentaires les plus populaires

  • Mako le 14.03.2011 08:38 Report dénoncer ce commentaire

    Mais OUIII Continuez à ouvrir nos fontières!

    C'est le retour de manivelle à tout ceux qui ont voulu ouvrir nos frontières. On a déjà presque plus de travail pour les habitants Suisses, voilà maintenant qu'on brade les rares places qu'il reste...

  • grützi-7 le 14.03.2011 09:31 Report dénoncer ce commentaire

    On invente le capitalisme gauchiste

    Si les étrangers "bon marché" arrivent en masse, c'est uniquement dans un seul but : rantabiliser au maximum les profits des entreprises droitistes. C'est facile de voter gauche afin de bénéficier des privilèges, entre autre faire des économies sur la masse salariale et ensuite se prétendre droitiste en roulant en BM et fumant leur Havane tout en espérant l'entrée de notre pays dans l'UE. On est dans une économie girouette, on vote n'importe quoi, après on s'adapte en se pleignant ou en s'adaptant.

  • Sim le 15.03.2011 09:16 Report dénoncer ce commentaire

    Escroqueries organisées en bande

    En EMS les vols de bijoux sont systématiques. Excuses, il y a plus de 50 nationalités qui y travaillent... Idem à l'hôpital, une bague en or disparaît avant d'être inventoriée, une excuse bidon, on l'a retrouvée dans l'armoire des stupéfiants. Si ce n'est pas déjà le cas, on va avoir des agences organisées de Roms qui vont demander les 7'500.- à leurs esclaves tout en les faisant participer aux vols des biens de personnes immobilisées. L'établissement paiera Fr. 7'500.- et l'employé Rom aura droit à Fr. 500.- . Qui touche pour la photo de propagande du syndicat ? Là aussi des escrocs!

Les derniers commentaires

  • dany neuman le 29.04.2011 15:33 Report dénoncer ce commentaire

    Que penser dune nation ?

    Le fait dêtre Suisse, signifie til que nous sommes hors jeu, des citoyens de 2ème classe. Que penser dune nation qui néglige ses natifs ?

  • Sim le 15.03.2011 09:16 Report dénoncer ce commentaire

    Escroqueries organisées en bande

    En EMS les vols de bijoux sont systématiques. Excuses, il y a plus de 50 nationalités qui y travaillent... Idem à l'hôpital, une bague en or disparaît avant d'être inventoriée, une excuse bidon, on l'a retrouvée dans l'armoire des stupéfiants. Si ce n'est pas déjà le cas, on va avoir des agences organisées de Roms qui vont demander les 7'500.- à leurs esclaves tout en les faisant participer aux vols des biens de personnes immobilisées. L'établissement paiera Fr. 7'500.- et l'employé Rom aura droit à Fr. 500.- . Qui touche pour la photo de propagande du syndicat ? Là aussi des escrocs!

  • Philippe le 15.03.2011 01:33 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut un salaire minimum

    C'est le seul moyen pour éviter que les patrons remplacent tous les employés suisses avec un salaire correct par des étrangers payés au lance-pierre.

  • La manche le 14.03.2011 19:39 Report dénoncer ce commentaire

    Guignol

    Les syndicats et UNIA en tête nous garantissaient que les mesures d'accompagnement étaient suffisantes le résultat est patent!!!!

  • Bombardier le 14.03.2011 16:23 Report dénoncer ce commentaire

    Et nos spécialistes que font-ils??????

    Et notre Gouvernement ? Quest ce quil envisage de faire?? Comme d'habitude demander l'avis de UE?? Prenez des mesures svp. Mais là il faut du courage. Il me semble que le laissez aller a suffisamment duré. Un peu de clarté dans ce cafouillage