Fête du travail

01 mai 2012 12:00; Act: 01.05.2012 10:56 Print

Alain Berset défend la santé sociale

Pour sa première participation à la Fête du travail en tant que conseiller fédéral, Alain Berset a souligné mardi à Fleurier (NE) l'importance des assurances sociales pour la cohésion sociale et la paix du travail.

Sur ce sujet
Une faute?

«Il est essentiel d'allier le développement social au développement économique», a déclaré mardi le chef du Département fédéral de l'intérieur (DFI) selon la version écrite de son allocution. Alain Berset a évoqué les souffrances physiques mais aussi psychiques que peut provoquer le travail sur la santé.

Solidarité sociale

Pour le Fribourgeois, une société plus juste et plus solidaire est une société où le politique prend en compte ces aspects de la santé sociale et propose des solutions pour un développement économique solidaire du bien-être social. Pour le ministre, il faut ajuster sans cesse l'exigence de solidarité sociale aux défis du futur.

Aux yeux du conseiller fédéral, des assurances sociales de qualité constituent la marque la plus sûre que le développement social accompagne le développement économique. Le chef du DFI a rappelé que toutes les assurances sociales se nourrissent d'un pacte de solidarité entre générations, entre malades et bien-portants et entre employeurs et employés.

Société plus juste

Alain Berset a aussi plaidé en faveur de l'égalité. «Une société plus juste est une société de l'égalité des chances». Il relève que pour un travail équivalent, les femmes touchent un salaire en moyenne 18,4% inférieur à celui des hommes. «Elles doivent ainsi travailler jusqu'au 7 mars de l'année suivante pour décrocher la rémunération qu'un homme atteint au 31 décembre».

(ats)