Zurich

01 octobre 2019 19:55; Act: 01.10.2019 20:06 Print

Amende de 50 fr. à chaque bobo soigné aux urgences

Le Grand Conseil zurichois veut désengorger les hôpitaux. Une mesure se prépare également au plan fédéral.

storybild

(Photo: Keystone/Jean-Christophe Bott)

Sur ce sujet
Une faute?

L'opposition des élus de gauche n'y aura rien fait: un large front du Parlement du canton de Zurich a exprimé sa volonté de taxer les visites aux urgences qui auraient pu être évitées. La mesure vise à désengorger les hôpitaux, mais aussi à faire baisser les coûts de la santé, puisque les consultations aux urgences reviennent bien plus cher que chez un médecin généraliste.

Sondage
Que pensez-vous de la mesure proposée à Zurich?

La ministre cantonale de la Santé, Natalie Rickli (UDC), bien que favorable à l’idée, a rappelé qu’une telle taxe ne pouvait être introduite que sur le plan fédéral et que des interventions parlementaires en ce sens avaient déjà été déposées à Berne (lire encadré). De plus, rapportent le «Tages-­Anzeiger» et la «NZZ», elle a estimé qu’il serait difficile de distinguer les situations d’urgences réelles des cas qui auraient pu attendre la consultation d’un médecin.

Pas une taxe, une amende

La motion avait été déposée avant les interventions à Berne. Lundi, son auteur, le Vert’libéral Daniel Häuptli, a alors trouvé la parade: on ne parlera plus de taxe, mais d’une «amende» qui serait infligée à ceux qui se rendent aux urgences sans y avoir été envoyés par un mé­decin, la centrale d’appel de triage, une pharmacie ou, bien sûr, amenés directement en ambulance.

La gauche a parlé d’une idée saugrenue: «S’en prendre à des personnes en situation d’urgence est plutôt bizarre», a estimé une élue socialiste. Les députés ont finalement voté par 99 voix contre 64 pour la mesure. Le gouvernement devra proposer une loi, à moins que la situation n’évolue plus rapidement à Berne.

(ywe)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mike le 01.10.2019 20:06 Report dénoncer ce commentaire

    Situation

    Si des médecins généralistes sont toujours disponibles, c'est une demande raisonnable. Mais sinon ce n'est pas tenable.

  • aïe aïe aïe le 01.10.2019 21:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ...

    Exemples de cas que j'ai vu sur mes gardes aux urgences: rhume, fatigue, demande de test de grossesse, douleur du dos présente depuis 3mois, perte de cheveux,... A méditer !

  • Docteur Mamour le 01.10.2019 22:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Justifier

    On voit que ceux qui gueule ne bossent pas dans les soins... Venir aux urgences pour les yeux qui coulent ou pour un rhume et gueuler parce que ça doit attendre... c est correct de les amender.

Les derniers commentaires

  • Peppone le 02.10.2019 22:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    au vol!!

    Ils ont trouvé la bonne combine pour faire plus de pognon, comment savoir si mon mal est grave ou pas.

  • DM le 02.10.2019 22:31 Report dénoncer ce commentaire

    Dangereux

    Une honte.... le problème des coûts de la santé ne sont pas là! Mais bien à la si mauvaise transmission des informations que lorsque vous allez par obligation aux urgences ou dans un autre cabinet, tous les examens médicaux (très coûteux) sont recommencés au lieu que les informations suivent le patient.... je pense que les économies des soins doivent être réfléchis ailleurs. La méthode de l'amende va engendré des risques supplémentaires pour la personne qui n'a pas de moyens et qui ne va pas vouloir prendre le risque de l'amende ... et qui nécessiterait des soins rapidement.

  • 200.- le 02.10.2019 14:12 Report dénoncer ce commentaire

    Pour les patients malhonnête

    Faisons déjà payer les gens qui font perdre un temps précieux ! C'est à dire les gens qui s'inscrive auprès de l'infirmer de tri 15 minutes, puis ensuite auprès du secrétaire des admissions 15 minutes, pour ensuite décider de repartir après 10 minutes d'attente en salle, alors qu'il "souffre" depuis 3 jours....

  • Un citoyen le 02.10.2019 13:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une honte

    Et hop une taxe de plus... Y'en a marre. Attaquez-vous au lobby Pharma et leurs prix de médoc scandaleux. Le soin devrais un droit pour tout le monde. Oui il y a des gens qui vont au urgence pour rien et alors. A qui la responsabilité, le jour ou une personne perdra la vie pour ne pas être allé au urgence a cause de cette taxe? Pas nos politiques ils s'en lave les mains....

  • Elle le 02.10.2019 12:59 Report dénoncer ce commentaire

    Mme

    Il est difficile pour monsieur et madame tout le monde sans connaissances médicales de bien distinguer une situation qui nécessite une visite à l'urgence au lieu d'attendre lundi matin mettons pour appeler son médecin. C'est la population vulnérable qui va souffrir car une « banale crise cardiaque » ( on peut inclure l'infarctus) ou un AVC , il n'est pas si évident que ça si les symptômes présentés poussent pour aller en urgence ou on peut attendre. Je dirais aux élus d'investir auprès de la Santé Publique afin de mieux éduquer la population quant aux situations urgentes.