Electricité en Suisse

08 mars 2011 08:48; Act: 08.03.2011 08:59 Print

Alpiq a connu une année difficile en 2010

Le groupe Alpiq, qui fournit un tiers de l'électricité en Suisse, a connu une année difficile en 2010.

Une faute?

Son bénéfice consolidé a reculé de 4,6% pour s'établir à 645 millions de francs et son chiffre d'affaires a baissé de 4,8% à 14,1 milliard. Il a cependant vu ses ventes d'énergie augmenter de 7,6% à 145,6 terawattheures (TWh).

«Alpiq a bien maintenu le cap au cours du dernier exercice», a cependant expliqué mardi Giovanni Leonardi, patron du groupe. Il estime que «les deux piliers Energie et Services énergétiques sur lesquels repose le groupe, ainsi que la diversification dans plus de 30 pays européens ont fait leurs preuves».

La nouvelle stratégie du groupe à l'horizon 2020 doit lui permettre de doubler sa production en Europe, d'accroître sa rentabilité et de créer davantage de valeur ajoutée. «A cet égard, les nouvelles énergies renouvelables doivent assumer un rôle important», a souligné Giovanni Leonardi. Elles représentent actuellement 2% de la puissance installée et Alpiq entend porter leur part à 10%.

Durant la prochaine décennie, Alpiq prévoit d'investir 10 milliards de francs dans le développement de ses capacités de production. Durant cette période, il entend installer 700 mégawatts (MW) de puissance supplémentaire dans les centrales hydrauliques en Suisse. En outre, le groupe est satisfait de l'accord intervenu entre les principaux producteurs suisses d'électricité sur la construction de nouvelles centrales nucléaires, a souligné Giovanni Leonardi.

Période «difficile»

«Par rapport à nos estimations à la mi-2010, Alpiq a mieux tiré son épingle du jeu que prévu», a relevé Kurt Baumgartner, son responsable des finances. La baisse du chiffre d'affaires ne l'a pas empêché de «conforter sa position de leader face à ses principaux concurrents suisses». Il observe cependant une certaine prudence quant aux prévisions pour l'exercice 2011: «compte tenu d'un environnement de marché toujours difficile, nous tablons sur des résultats analogues à ceux de 2010.»

Le groupe Alpiq est né au début 2009 de la fusion d'Atel Holding et Energie Ouest Suisse (EOS). Il est actif dans 33 pays et emploie plus de 11'000 collaborateurs.

(ap)