Amag au Tessin

17 juillet 2018 10:44; Act: 17.07.2018 13:34 Print

Des accords illicites sur les prix auraient été conclus

Selon la Comco, le distributeur de Volkswagen ainsi que d'autres concessionnaires auraient conclu des accords illicites sur les prix dans le canton. Amag se défend.

storybild

Selon la Comco, les revendeurs locaux de véhicules du groupe Volkswagen auraient convenu de leurs offres dans les années 2012, 2013 et 2014. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

La Commission de la concurrence (Comco) soupçonne Amag, distributeur des marques du constructeur allemand Volkswagen, et d'autres concessionnaires d'accords illicites sur les prix au Tessin. Le gendarme helvétique de la concurrence a ouvert dans la foulée une enquête. L'importateur zurichois rejette les accusations en bloc et clame son innocence.

Lancée le 26 juin, l'enquête vise Amag automobiles et moteurs SA et ses sociétés affiliées, ainsi que d'autres revendeurs de véhicules de différentes marques du groupe Volkswagen au Tessin, a précisé la Comco dans une communication datée de mardi et publiée dans la Feuille fédérale.

Amag va collaborer

Dans un communiqué, le principal distributeur automobile de Suisse a confirmé avoir été informé de l'enquête le jour de son ouverture et assure «offrir sa pleine et entière collaboration» aux autorités. Amag insiste sur le fait qu'à ce jour, aucun élément ne lui a permis de corroborer une éventuelle infraction.

«L'enquête a été lancée en raison d'indices d'accords sur des soumissions lors d'appels d'offres publics pour la livraison de véhicules et de flottes de véhicules dans le canton du Tessin», a détaillé le régulateur. Selon ce dernier, les revendeurs locaux de véhicules du groupe Volkswagen auraient convenu de leurs offres au canton italophone et aux communes tessinoises dans les années 2012, 2013 et 2014.

«Pas de cartel»

«Il n'y a pas de cartel», a affirmé à AWP Oliviero Milani, membre de la direction d'Amag responsable du marché tessinois. «Dans un marché aussi disputé, si nous nous mettions à gonfler nos prix, nous nous ferions vite griller la politesse par un concurrent», a-t-il ajouté. «Nous attendons avec sérénité la clôture de l'enquête qui fera la lumière sur notre innocence».

La part de marché des marques du groupe Volkswagen au sud des Alpes est de près d'un tiers, selon M. Milani. «Nous répondons aux appels d'offres publics depuis 1998 et y avons participé y compris cette année», a-t-il poursuivi, soulignant que le canton s'est toujours montré très satisfait avec les produits du groupe.

Le responsable d'Amag a également insisté sur le fait que le réseau de concessionnaires est régulièrement informé sur le caractère illicite de toute entente sur les prix. De son côté, le département tessinois du Territoire, en charge de l'attribution des marchés publics pour l'ensemble du canton, s'est refusé à tout commentaire. Egalement sollicitées, les autorités des deux principales municipalités, Lugano et Bellinzone, n'étaient pas disponibles pour commenter l'information.

Auto-dénonciation en 2013

En octobre 2015, quatre concessionnaires alémaniques de la marque Volkswagen s'étaient vu infliger des amendes allant de 10'000 à plus de 30'000 francs pour avoir établi en 2013 avec Amag Retail une liste commune de conditions, comprenant des rabais et réductions forfaitaires.

La Comco avait initié son enquête après l'auto-dénonciation d'Amag, qui avait conclu un accord à l'amiable pour clôturer la procédure à son encontre.

Contacté par AWP, Patrik Ducrey, directeur suppléant du gendarme de la concurrence, s'est refusé à dire s'il s'agissait à nouveau d'une auto-dénonciation de la part d'Amag, ainsi que les montants et les marques concernées par la procédure.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Treck le 17.07.2018 11:15 Report dénoncer ce commentaire

    Les petits copains

    J'ai travaillé 20 ans de le monde de l'automobile et malheureusement, ces méthodes ne sont pas nouvelles dans ce secteur. Tous les importateurs et concessionnaires font la même chose. C'est une petite mafia organisée.

  • Amende Exemplaire le 17.07.2018 11:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas surprenant

    Il faut casser les genoux de cette entreprise avec une amende exemplaire. Eux et EF sont parmi les pires magouilleurs de suisse...je n achète pas de produits de ce triste importateur/distributeur. VW devraient les laisser tomber.

  • Un conducteur le 17.07.2018 11:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Voleur

    A quand le dementelement de Amag? Il a été prouvé, il y a quelques années que leurs voitures était 25 a 30% plus chère qu en europe. Et je ne parle pas du prix prohibitif des réparations

Les derniers commentaires

  • Nico / dede le 21.07.2018 21:57 Report dénoncer ce commentaire

    Prix abussif, garantie surfait, erreur dans les ca

    Apres panne Boite DSG 6, sur golf 5, 1.9 TDI, prix remplacement DSG 8000.- chf (pieces d'echange) garantie 1 ans. ASAG Locharr en allemagne, boite neuve garantie 2 ans, prix 6000.- chf. Chercher l'erreur... et j'en ait plein d'autre comme ca..

  • Mike le 18.07.2018 22:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Clients bouts de bois

    De toute façon leur seuls clients restent les Fangiovic!

  • MG le 17.07.2018 23:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Chauffeur de vtc

    Rappel!!! 125 km/h... bonne route à tous.

  • VFCLS le 17.07.2018 17:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Conferires

    Quelles SCOUP ?? Bravo

    • Il Professore le 18.07.2018 22:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @VFCLS

      "scoop" si jamais...

  • Didier le 17.07.2018 14:46 Report dénoncer ce commentaire

    Chantage!

    Vous devez comprendre une chose.. que souvent dans les conseils d'administrations de ces grandes boites il y a les même personnes assises dans le palais fédéral a Berne. C'est ou on fait comme ils disent ou c'est 50 milles personnes au chômage. La preuve la dernière loi voté sur mesure pour Amag. Beaucoup d'autres garages importait des Porches, Audi et VW en les vendant 30% moins cher. En voyant le chiffre baisser ils ont demandé a Berne de trouver une solution rapide. Chose qui a été fait immédiatement en mettant une taxe sur l'importation de voitures de plus de 135mg co2.