Suisse

30 juillet 2018 13:51; Act: 30.07.2018 17:05 Print

Amendé pour avoir vendu des ampoules interdites

Un commerçant st-gallois a dû payer 1000 francs au motif qu'il avait vendu des ampoules à incandescence, aujourd'hui interdites à la vente.

storybild

Les ampoules conventionnelles rondes sont interdites depuis bientôt 5 ans en Suisse. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Les ampoules à incandescence ou à filament, trop énergivores, sont bannies des commerces de Suisse et d'Europe depuis le 1er janvier 2013. Et la loi, c'est la loi. Le magasin de lampes st-gallois Konig vient d'être amendé par l'Office fédéral de l'énergie pour avoir continué de vendre son stock de vieilles ampoules. Facture à payer: 1000 francs, raconte le journal St-Galler Tagblatt.

«Mise sur le marché illégale d'équipements, non-étiquetage des équipements et non-information des caractéristiques des équipements». C'est ce qui figure dans l'amende, note le journal. En effet, le magasin vendait ses ampoules sans étiquette énergétique et celles-ci ne répondaient plus aux exigences minimales en matière d'efficacité énergétique. Bref : il proposait du matériel illégal.

Au final, c'est le client qui paie

Le co-directeur du magasin a bien tenté d'expliquer que ses ampoules étaient européennes alors que les LED autorisées venaient de Chine. Il a également avancé que la lumière issue des vieilles ampoules était meilleure pour la santé que celle des LED. Rien à faire. Berne s'est montré inflexible. «Je me demande pourquoi on force à placer dans les chambres à coucher ou les appartements des gens quelque chose qui peut les rendre malades», critique Marc Juchler. Surtout qu'au final, c'est «le client qui paie la facture d'électricité», estime-t-il.

L'homme est fâché. Il estime subir un dommage financier. Car en plus de l'amende, il n'a plus le droit de vendre ses ampoules conventionnelles. Or il a encore un stock important à écouler, explique-t-il.

Tournure politique

Marc Juchler se bat depuis des années contre la politique énergétique de la Confédération. Il a désormais fait appel à la conseillère nationale UDC Yvette Estermann pour l'aider. Car pour elle, cette interdiction s'apparente à du «paternalisme communiste», dit-elle. «Le client doit pouvoir décider par lui-même quelle lumière il veut utiliser et où. Parce qu'en fin de compte, c'est le client qui paie», estime-t-elle aussi. Elle va du coup déposer une motion au Parlement, lors de la prochaine session d'automne, afin de permettre la vente de tous les types de lampes en Suisse.

Il faut dire que dès le 1er septembre, c'est au tour des ampoules halogènes d'être interdites de vente en Suisse et en Europe. Ceci dans un souci d'économies d'énergie également. Mais la résistance s'organise au Parlement. Ainsi Yvette Estermann et sa collègue du National, la présidente des Verts Regula Rytz, ont posé des questions critiques au Conseil fédéral sur les risques potentiels des lampes à LED. (voir encadré)

(cht/nxp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Fifouille le 30.07.2018 14:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Poignon = État...

    On devient débile dans ce monde... On fini les stocks ensuite on passe au moderne... C'est dingue comme l'état a toujours besoin de poignon, pour un oui pour un non...

  • Lilou le 30.07.2018 14:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Économie ?

    Intérêts financiers de certains sous couvert d'écologie.

  • Esco le 30.07.2018 15:07 Report dénoncer ce commentaire

    Sérieux ?

    Les ampoules rondes sont interdites depuis bientôt 5 ans ? Je suis un hors la loi et je ne le savais même pas. Appelez moi Pablo à compter de maintenant !

Les derniers commentaires

  • Scorpi le 26.08.2018 11:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Petite métaphore

    lLiberté et Patrie; Liberté est Partie

  • Prof Linguistique le 02.08.2018 09:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre culture générale

    Amender un texte de loi oui! Sinon les journalistes connaissent-ils le sens des mots? Écrivez plutôt, mettre à l ´ amende !

  • Jean-Francois Morf le 31.07.2018 17:50 Report dénoncer ce commentaire

    incompatibilité

    Bien des interrupteurs électroniques très chers réagissant à l'infrarouge, au bruit, à la nuit, ou à l'heure sont conçus pour des lampes à incandescence et claquent définitivement si on leur fait enclencher des lampes électroniques avec un condensateur à l'intérieur. Désolé.

  • David le 31.07.2018 07:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vélos électriques ?

    Pourquoi ne pas interdire aussi les vélos électriques ? Également les chargeurs sans fils qui ont un rendement très faible (grande perte dénergie). Etc. etc. etc.

  • klonk le 31.07.2018 00:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    vive la suisse libre

    on doit quand meme pouvoir choisir. on paie on choisit. on nous force au led meme si on admet que cela cause des problemes de santé a certains. cest juste debile. apres ça sera quoi? interdiction de boire l'eau du robinet???

    • Trump le 31.07.2018 00:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @klonk

      je te déconseille de la boire spécialement sur Genève(chloré),et sur vaud y vaut mieux la filtré elle contient beaucoup trop de calcaire(jura) par contre si on a la chance d'avoir l'eau qui vient des alpes elle est excellente à tout point de vue.