Suisse

05 novembre 2019 14:06; Act: 05.11.2019 14:19 Print

Appel en faveur de rentes décentes pour les aînés

Une personne sur 5 ayant atteint l'âge de la retraite vit dans la pauvreté en Suisse. Le Conseil suisse des aînés demande que les rentes AVS/AI soient plus élevées.

storybild

La pauvreté touche quelque 350 000 seniors en Suisse, selon l'OFS.

Sur ce sujet
Une faute?

Les personnes ayant atteint l'âge de la retraite doivent disposer de rentes décentes en Suisse. Cette revendication a été présentée mardi à Bienne par le Conseil suisse des aînés (CSA) à l'occasion de son Congrès d'automne consacré à la pauvreté chez les personnes âgées.

Une personne sur cinq ayant atteint l'âge de la retraite vit dans la pauvreté ou est au seuil de pauvreté en Suisse, rappelle le CSA. Selon l'Office fédéral de la statistique (OFS), ce phénomène touche quelque 350 000 personnes. Les seniors constituent une catégorie d'âge à risque pour tomber dans la précarité.

Face à ce phénomène et à l'augmentation du nombre des personnes âgées au cours des prochaines décennies, le CSA demande que les retraites AVS/AI correspondent mieux aux exigences de moyens de subsistance en raison de la hausse constante des coûts de la santé et des primes d'assurance maladie.

Logement décent

La résolution adoptée le 31 octobre par le comité du Conseil suisse des aînés et présentée mardi relève l'importance pour les retraités dans le besoin d'avoir des conditions de logement favorables. Les subventions au logement qui sont allouées au titre de prestations complémentaires doivent être en conformité avec le marché.

Pour prévenir le risque de pauvreté chez les personnes âgées, le CSA estime qu'il faut prendre des mesures efficaces pour lutter contre la discrimination à l'égard des travailleurs âgés. Cette institution qui représente les intérêts économiques et sociaux des personnes âgées rappelle l'urgence de lutter contre l'exclusion sociale.

La résolution recommande aussi d'indemniser les prestations de soins des proches aidants. Toujours dans le domaine de la santé, le texte préconise que le financement des soins infirmiers soit effectué de manière uniforme dans toute la Suisse, conformément à la loi.

(nxp/ats)