Islam

23 novembre 2016 09:46; Act: 23.11.2016 09:55 Print

Appels aux dons pour la mosquée de Winterthour

L'édifice musulman, au coeur d'une polémique ces dernières semaines, fait l'objet d'une campagne de sauvetage.

storybild

Le 2 novembre dernier, la police avait perquisitionné la mosquée, arrêtant entre autres un imam. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Des affiches avec pour titre «Moscheerettung» («sauvetage de la mosquée») ont été placardées mardi à travers Winterthour (ZH). Elles appelaient aux dons en faveur de l'édifice religieux. La municipalité a retiré les affiches, arguant qu'elles avaient été posées sans qu'elle en soit informée.

La police de Winterthour a confirmé mardi soir une information du site de la Neue Zürcher Zeitung. Les associations et communautés locales peuvent utiliser gratuitement les 20 panneaux d'affichage culturel de la ville si elles s'annoncent auprès de la municipalité, qui examine et pose elle-même les affiches, précise une notice de Winterthour. Sans quoi les feuilles sont retirées.

La police est entrée en contact avec le cercle culturel d'An'Nour quand elle a su que les affiches avaient été déposées sans le consentement de la ville. Il n'est toutefois pas certain que cette communauté soit derrière l'action.

Compte d'An'Nour

Le journal alémanique affirme toutefois que c'est le compte bancaire d'An'Nour qui est indiqué sur les affiches. Ces dons sauveront une mosquée destinée aux croyants habitant la région et qui pratiquent de manière pacifique et dans un cadre convivial, peut-on lire.

La mosquée a fait couler beaucoup d'encre au cours des derniers mois. Plusieurs jeunes qui l'auraient fréquentée seraient partis rejoindre l'Etat islamique (EI) en Syrie. Le 2 novembre, la police a perquisitionné la mosquée, arrêtant entre autres un imam.

Ce dernier est accusé d'avoir appelé au meurtre des musulmans non pratiquants au cours d'un prêche. L'avenir du lieu est incertain, car le contrat de location devrait expirer.

(nxp/ats)