Plainte enregistrée

19 décembre 2008 11:04; Act: 19.12.2008 14:29 Print

Après la faillite, elle enchaîne tout de suite avec une nouvelle société

Après avoir déclaré faillite, la femme d'affaires Susanne C.* a tout de suite enchaîné avec une nouvelle société. Les anciens employés licenciés attendent, eux, toujours leur salaire.

Une faute?

La semaine dernière, un ancien employé de l'entreprise Coadex basée à Horw dans le canton de Lucerne, a déposé plainte contre l'Allemande Susanne C*, sa directrice. D'autres anciens employés attendent également leur salaire depuis plusieurs mois. La directrice, elle, vient de fonder sa nouvelle société Coadex International AG.

Le siège de la nouvelle entreprise est situé désormais en ville de Lucerne. Dans le registre du commerce, un avocat qui travaille avec ses partenaires dans le même bâtiment en est le nouveau propriétaire. S'agirait-il d'un homme de paille placé par l'ancienne directrice de Coadex? De nombreuses sources l'affirment. L'avocat se défend: «Je ne suis pas du tout un homme de paille, au contraire, je suis membre du conseil d'administration de la société Coadex International AG.»

Cette nouvelle entreprise n'est pas la seule où Susanne C. a placé un responsable: il en va de même pour la société Caydoo AG dans le bâtiment.
En effet, toujours selon le registre de commerce, la propriétaire de Caydoo AG est une connaissance de Susanne C. et la société se trouve dans le même bâtiment. «Il y avait aussi des employés qui travaillaient pour les deux entreprises à la fois», confie un habitué de la maison. Comme pour Coadex, il fallait s'en douter, les employés de Caydoo attendent également leur salaire depuis plusieurs mois.
En outre, la société Coadex International aurait été financée par Coadex et par Caydoo. Pour Coadex International, la femme d'affaires recrute par Internet ses nouveaux employés.
Susanne C n'était pas atteignable hier pour une réaction..

dgi/pim

*Nom connu de la rédaction