Harmonisation scolaire

23 décembre 2010 14:18; Act: 23.12.2010 14:26 Print

Argovie s'adapte à HarmoS sans y adhérer

Le gouvernement argovien veut adapter les structures de l'école publique à celle des autres cantons, mais sans toutefois adhérer au concordat d'harmonisation scolaire (HarmoS).

Sur ce sujet
Une faute?

L'exécutif a transmis son message jeudi au parlement. Le peuple votera en 2012.

Le projet gouvernemental prévoit que la durée de l'école primaire sera de 6 ans, contre 5 actuellement. La durée de l'école secondaire sera elle ramenée de 4 à 3 ans. Enfin, il est prévu d'introduire deux ans d'école enfantine obligatoire.

Ce projet est la réponse du gouvernement au rejet par le peuple en mai 2009 du projet de réforme scolaire «Bildungskleeblatt». Peu après ce scrutin, le chef du département de l'éducation Rainer Huber (PDC) n'avait pas été réélu à l'exécutif.

Pas d'adhésion à HarmoS

Son successeur Alex Hürzeler (UDC) veut «un système scolaire qui a fait ses preuves». Même si le projet de l'exécutif reprend les éléments de base d'HarmoS, il n'est pas question pour le canton d'adhérer au concordat approuvé déjà par 15 cantons.

La réforme présentée jeudi par le gouvernement devrait entrer en vigueur au début de l'année scolaire 2014/2015. Il est aussi prévu de créer quatre classes régionales spéciales pour les élèves ayant d'importants problèmes de discipline.

Cette réforme scolaire devrait provoquer une hausse des coûts de l'ordre de 8 à 28 millions de francs par année. Grâce à une nouvelle répartition des charges, les communes paieront moins qu'actuellement.

La mise en place de cette réforme nécessite une modification de la constitution cantonale. Les Argoviens seront donc appelés aux urnes en mars 2012 pour se prononcer.

(ats)