Sapin de Noël

12 décembre 2019 18:04; Act: 12.12.2019 18:04 Print

Artificiel ou naturel, quel est le plus écologique?

Synthétique ou véritable roi des forêts, le choix du sapin de Noël est cornélien en fin d'année. Et les avis divergent...

storybild

(Photo: Keystone/Friso Gentsch)

Sur ce sujet
Une faute?

Chaque année, environ 1,2 million d'arbres de Noël font le bonheur des foyers suisses. Après les vacances, les vrais sapins sont soit transformés en déchets organiques, soit acheminés vers une usine d'incinération.

Sondage
Et vous, quel genre de sapin avez-vous à la maison?

Dans une enquête, la «Sonntags Zeitung» avance qu'un sapin synthétique serait plus respectueux de l'environnement qu'un arbre réel, à condition, entre autres, qu'il soit utilisé au moins pendant cinq ans. L'hebdomadaire affirme également que les coûts seraient moindres, puisque leur transport ne serait pas nécessaire chaque année.

Selon Stefan Oberholzer, président de l'association IG Suisse Christbaum, le sapin naturel reste le plus écologique, car à terme, l'impact de l'artificiel serait supérieur: «Les synthétiques peuvent être constitués de matières plastiques, à base de pétrole et non renouvelables. Je doute fortement que toute production du genre puisse être plus saine pour l'environnement.»

Sapins en pot, la solution?

Bien qu'il soit d'accord avec ce principe, Dominik Waser, président de l'association Grassrooted à Zurich, estime toutefois qu'il est «stupide d'abattre un arbre juste pour qu'il puisse vivre dans une pièce seulement pendant quatre semaines.»

Aussi, il se réjouit qu'il soit possible, depuis quelques années, de louer des sapins en pot durant la période des fêtes et que ceux-ci soient ensuite replantés. «De cette façon, tout le monde peut apprécier son sapin de Noël sans que ce dernier n'ait été abattu». À Cottens (VD), par exemple, l'entreprise Ecosapins propose de louer des sapins en pot aux particuliers, pour leur donner une nouvelle vie en janvier.

(tam/szu)