Berne

09 septembre 2018 22:12; Act: 09.09.2018 22:18 Print

Autoroutes suisses gérées à la manière de La Poste?

Doris Leuthard pourrait créer une société 100% en mains de la Confédération pour gérer et construire des routes.

storybild

Une privatisation du réseau nest pas une option envisagée. (Photo: Keystone/Jean-christophe Bott)

Sur ce sujet
Une faute?

Le modèle fonctionne depuis 1982 en Autriche, même si au début il a fait grincer des dents. Une société anonyme, qui appartient à 100% à l’Etat, construit et exploite les autoroutes du pays en se finançant au moyen de la vignette autoroutière. Quelques tronçons soumis à péage, comme le tunnel de l’Arlberg (ouest), sont sources de revenus.

Idée reprise en Suisse?

Dans un document intitulé «Optimisations structurelles dans l’administration fédérale», le Conseil fédéral veut que le Département des transports de Doris Leuthard se penche sur l’optimisation de l’Office fédéral des routes. Pour faire face aux défis à venir, souligne la «Zentralschweiz am Sonntag». Au premier plan figure l’externalisation des tâches opérationnelles du domaine des routes nationales à un établissement de droit public ou une société anonyme. En d’autres termes, une structure du style La Poste ou les CFF s’occuperait des infrastructures routières nationales. Le but: être davantage efficace.

Levée de boucliers

L’idée fait bondir la conseillère nationale Edith Graf-Litscher (PS/TG). «Si vous devez travailler dans une optique de rentabilité, cela pourrait se faire au détriment de la sécurité», lance-t-elle en rappelant au passage la tragédie de l’effondrement du pont autoroutier à Gênes (It). Collègue de parti, l’Argovien Cédric Wermuth va même plus loin. Via Twitter, il promet d’ores et déjà un référendum si le projet devait se concrétiser.

(jbm)

Les commentaires les plus populaires

  • Devin routier le 09.09.2018 22:44 Report dénoncer ce commentaire

    S'obstiner dans l'échec

    Merveilleux! On va nous ressortir qu'un conseil d'administration sera plus apte à gérer la chose que la confédération (c est à dire nous), on arrêtera d entretenir les autoroutes des régions périphériques en prétextant qu il y passe moins de voitures qu à Zurich, on augmentera les vignettes pour enrichir les membres du conseil, on nommera une commission d experts pour enquêter sur les irrégularités, et on viendra se plaindre sur le forum de 20 minutes dans 15 ans... la poste, cff, ruag... des échecs cuisants! Pourquoi s obstiner?!?

  • Comique le 09.09.2018 22:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comique

    Si c'est pour y mettre des directeurs, dirigeants, etc... à gros salaires autant dire non tout de suite ! Et si c'est géré comme la Poste, ça veut dire qu'ils vont nous fermer toutes les petites routes ! hahaha. A méditer .

  • Antoine de Fribourg le 09.09.2018 22:27 Report dénoncer ce commentaire

    En voilà une idée qu'elle est bonne...

    Magnifique. Et dans vingt ans, cette société supprimera les entrées ou sorties les moins utilisées, encaissera un supplément "conduite A" pour donner accès à la piste de gauche... et fera un déficit que les contribuables devront financer. Et pour la gestion des bouchons, l'exemple des CFF donne tout à fait envie de voir ses recettes encombrer les autoroutes.

Les derniers commentaires

  • MArc le 11.09.2018 11:09 Report dénoncer ce commentaire

    Magouille

    Intéressant. Comme pour les CFF, le contribuable paiera l'entretien, car l'entreprise n'arrivera pas à faire de bénéfice. Pour les CFF, pourquoi pas de bénéfice? Car les bénéfices sont pour la compagnie 'CFF immobilier', qui est l'entreprise immobilière la plus rentable de suisse et qui a pris soin de faire des comptes séparé de 'CFF rail'. Et comment faire payer la route? Le 5G permettra de taxer automatiquement les usagers.... réjouissez-vous !!!

  • Trump le 11.09.2018 03:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    de la

    Corruption nos elu se goinfre on parie ?!

  • shelby le 11.09.2018 02:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    mdr

    A ben tiens... ça va pas tarder qu on nous annoncera une autre magouille financière, ça sent déjà, non ? surtout avec la Doris L....

  • Philippe Exemple le 10.09.2018 15:29 Report dénoncer ce commentaire

    Exemples

    1. Allemagne : privatisation du tronçon autoroutier entre Hambourg et Bremen = faillite. 2. Privatisation du réseau ferroviaire en Grande Bretagne = catastrophe. 3. Autoroutes privés en France : tarifs exorbitants et dividendes juteux pour les actionnaires. 4. Italie : le pont Morandi n'est que la pointe de l'iceberg. Encore d'autres exemples ?

  • Velar le 10.09.2018 12:33 Report dénoncer ce commentaire

    deprimant..

    C'est deprimant cette situation, On a le pire de services de routes, L'Ofrou.. Il est excesivement cher et mal géré, Et maintenant, on veut nous imposer une privatisation ? C'est déjà pourri, on va vers quoi ??!!