Suisse

23 octobre 2019 16:05; Act: 23.10.2019 16:06 Print

Bâle-Ville veut un congé parental de 24 semaines

Soutenant une motion socialiste, le parlement s'est prononcé en faveur d'un congé parental qui compléterait l'actuel congé maternité.

storybild

La motion du PS se base sur les recommandations de la Commission fédérale pour les questions familiales. (Image d'illustration) (Photo: AFP)

Une faute?

Le parlement de Bâle-Ville veut introduire un congé parental de 24 semaines. Il a soutenu, mercredi, de justesse une motion socialiste. Le gouvernement cantonal a trois mois pour prendre position et proposer, s'il le désire, un projet de mise en oeuvre.

Entre la naissance et la scolarisation

La motion du PS se base sur les recommandations de la Commission fédérale pour les questions familiales. Elle prévoit que l'actuel congé maternité soit complété par 24 semaines de congé parental payé.

Le père se verrait octroyer d'office huit semaines, les 16 semaines restantes étant réparties entre les deux parents. Le congé parental serait pris durant la période située entre la naissance et le début de la scolarisation de l'enfant.

Bon pour la santé de la mère

Le Grand Conseil a approuvé la motion par 50 voix contre 47. Socialistes, Verts et Vert'libéraux l'ont soutenue, estimant que le congé parental renforce la santé psychique et physique de la mère. En tant que canton progressiste, Bâle-Ville doit faire avancer cette cause, alors qu'un congé parental a peu de chances d'être approuvé aujourd'hui au niveau fédéral, a fait valoir une députée du PS.

Le PLR, l'UDC, le PDC et le PEV se sont opposés à la motion. Selon eux, introduire un congé parental n'est pas le rôle du canton. Et d'ajouter qu'un congé paternité de deux semaines est en planification au niveau fédéral.

(nxp/ats)