Goldau (SZ)

10 mai 2019 09:06; Act: 10.05.2019 09:06 Print

Bébés sangliers servis au menu des salariés du zoo

Un nombre record de marcassins sont nés au Parc animalier. Si certains vont être dévorés par des loups et des lynx, d'autres régaleront les employés.

storybild

Pour les voir encore gambader, les visiteurs du zoo schwytzois devront se dépêcher. (Photo: Condi Scherrer/Tierpark Goldau)

Sur ce sujet
Une faute?

Les naissances ont été nombreuses chez les sangliers du zoo de Goldau. Cette année, on en a dénombré seize. Mais très vite va se poser un problème de place, comme c’est souvent le cas. «Jusqu’à l’hiver, ils pourront gambader dans un enclos, commente la directrice, Anna Baumann. Mais à terme, ils seront servis en pâture aux loups et aux lynx.»

Cette pratique a déjà eu lieu par le passé à Goldau. «Les bêtes sont tuées de manière respectueuse avant d’être découpées et placées dans les gamelles des autres pensionnaires du parc. Certains morceaux peuvent également être servis au menu des employés, lors d’événements internes. L’an passé, certaines des bêtes ont été épargnées et utilisées à des fins d’entraînement dans la campagne zurichoise, où des chiens sont préparés pour la chasse aux sangliers. Enfin, quelques spécimens sont envoyés vers d’autres zoos afin d’éviter la consanguinité.

Exercices de chasse remis en cause

Spécialiste de la faune sauvage à la Protection suisse des animaux, Samuel Furrer déclare: «Tant qu’on n’élève pas des animaux dans le but de les donner à manger aux employés ou aux autres animaux, cela est tolérable.»

En revanche, il émet de grandes réserves quant aux exercices avec les chiens: «C’est une situation extrêmement stressante pour les sangliers, même si, avec le temps, ils s’y habituent.» L’expert se demande si ces exercices pour les chiens de chasseurs ont encore du sens.

(gaw/jbm)